19 fans | Vote

#107 : Le mari

Michael tente de convaincre Joey de donner ses économies à Gina afin qu'elle puisse ouvrir son propre salon.
Alex quant à elle retrouve son mari qui vient de rentrer à Los Angeles, Joey est très content de pouvoir le rencontrer mais lorsqu'il s'aperçoit qu'Eric ne se sent pas menacé par la relation amicale qu'il entretient avec Alex, il décide de tout mettre en oeuvre pour le "séduire".

Erreurs: Joey montre au mari d'Alex un magasine de 1997 sur lequel il est en couverture en lui parlant de days of our lives. Or, il a été viré de "days of our lives" en 1996 et il est retourné dans la série qu'en 2001.

Galerie Captures

Titre VO
Joey and the husband

Titre VF
Le mari

Première diffusion
21.10.2004

Première diffusion en France
02.05.2005

Plus de détails

Titre VO: “Joey and the husband” Titre VF: “Le mari”
USA : Diffusé le 21 octobre 2004 - France : 2 mai 2005
Scénario : Brian Kelley - Réalisation : Gail Mancuso
Guests : Matt Letscher (Eric) Peter Stormare (Viktor) Irene Olga Lopez (le client)

Joey et Michael sont à l’appartement quand Gina débarque, elle se plaint de son patron qu’elle ne supporte plus. Elle aimerait avoir son propre salon de coiffure et faire ce qu’elle a envie. Les garçons l’encouragent à le faire mais elle leur dit qu’elle n’a pas d’argent.
Une fois partie, Michael demande à Joey de donner l’argent qu’il manque à Gina pour qu’elle puisse acheter un salon. Joey lui explique qu’il ne peut pas car il garde son argent au cas où il perdra son capital beauté et ne pourrait plus être acteur !!!

Un peu plus tard, Joey et Alex sont au jacuzzi, Alex dit à Joey que son mari Eric rentre en ville. Joey est content de pouvoir enfin le rencontrer mais Alex lui dit qu’elle a parlé à Eric de son nouvel ami Joey et qu’il avait l’air un peu surpris qu’elle ait un ami homme. Elle pense qu’il se sent menacé par Joey. Ce dernier lui dit de ne pas s’inquiéter et qu’il sera rassuré quand il verra qu’il n’y a rien entre eux.

A l’appartement, Michael essaie à nouveau de convaincre Joey pour le salon. Joey est un peu réticent mais Michael lui dit que si ça avait été l’inverse, Gina n’aurait pas hésité, qu’elle lui a trouvé son appart, qu’elle l’a soutenu….Joey accepte alors.
Il sort pour aller au jacuzzi avec ses jouets mais un homme s’y trouve déjà, il s’agit en fait d’Eric. Joey se présente et redoute un peu la réaction de Joey mais Eric semble plutôt ravi de voir comment est Joey. Erci s’en va mais Joey trouve sa réaction étrange.

Joey retourne à l’appartement pendant que Gina arrive après le coup de téléphone de Michael. Les garçons lui donnent l’argent et lui explique que c’est pour qu’elle puisse ouvrir son propre salon. Elle hésite mais finit par accepter grâce à l’enthousiasme de son frère et de son fils.

Après sa rencontre avec Eric, Joey pense qu’en fait Eric ne le trouve pas sexy et donc pas menaçant, il décide de lui faire croire qu’il y a un problème chez lui pour le faire venir et lui montrer son charme. Eric arrive et fait son numéro de charme, Eric pense alors qu’il est gay. Joey lui dit que non. Alex arrive et dit à son mari que son rendez vous est avancé. Une fois qu’il est parti, Joey demande à Alex pourquoi Eric ne se sent pas menacé par lui. Alex l’ignore mais elle lui dit qu’elle va lui demander.

Un peu plus tard, Michael, Joey et Gina partent visiter des salons, les garçons sont enthousiastes mais Gina semble peu emballée. Elle leur apprend après qu’elle n’est pas sûr de vouloir son propre salon car cela demande trop de responsabilités.

De retour chez lui, Joey demande à Alex ce qu’Eric lui a dit, elle lui raconte qu’en fait Eric le trouve gamin et un peu naïf, qu’il le considère juste comme un acteur au chômage. Joey est attristé mais Alex lui dit de ne pas en tenir compte, qu’il est très gentil avec tout le monde, qu’il s’occupe de son neveu….et surtout qu’il est adorable avec elle, il lui demande toujours comment elle va….et elle finit par lui dire que adorable et mignon comme il est, son mari ne se sent pas menacé mais peut être qu’il devrait .

L’épisode se termine sur Joey qui finit par rendre la voiture de location qu’il avait gardé pour laquelle il a eu 1200 $ de PV car il avait oublié qu’il ne l’avait pas rendu, raison pour laquelle il s’était noué une ficelle autour du poignet pour s’en souvenir. Il revient donc et annonce fièrement à Michael qu’il peut enlever la ficelle. Il relève la manche de son pull et se rend compte qu’il a une autre ficelle à l’autre bras mais impossible de se souvenir pourquoi.

Scène 1 : Le parking devant la résidence de Joey. Joey et Gina sont en voiture, Joey se gare.



Joey: Alors ? Je commence à m’y connaître en créneau. (Il n’a pas fait de créneau en réalité.)

Gina: Ca n’en était pas un, mais si tu le dis.

Joey: Tu sais, c’était sympa de visiter la ville avec toi. Comment est-ce que tu sais où vivent toutes ces célébrités ?

Gina: J’ai pratiqué le harcèlement à une certaine époque.

Joey: Oh, regarde ce pauvre gars (Il fait référence au propriétaire du véhicule stationné à côté du sien). Il a au moins dix prunes et un sabot.

Gina: J’ai déjà vu cette voiture. Elle est là depuis au moins un mois. Qui peut bien laisser sa voiture ainsi ?

Joey: Qui que ce soit, c’est un de mes admirateurs. Il y a une pile de photos de moi sur le siège avant.

Gina: Joey, lorsque tu as acheté ta nouvelle voiture, tu as rendu ta voiture de location, hein ?

(Joey sort ses clés, il utilise une des télécommandes, et la voitures bipe et s’ouvre.)

Joey: Non

[Opening Credits]

 


Scène 2 : Chez Joey et Michael. Ils sont dans la cuisine. Gina entre.




Joey: Salut, qu’est-ce que tu fais là de si bonne heure ?

Gina: Il fallait que je sorte de ce salon. Je déteste mon boulot. Je savais que j’aurais dû être matonne, comme le test le disait.

Michael: Tu as toujours des problèmes avec ton patron ?

Gina: Oui ! Viktor est vraiment une vermine. Il est toujours sur mon dos, il me critique, et me dit quoi faire. On dirait Maman avec une moustache.

Joey: Tu as vu Maman ces derniers temps ? (Il fait un geste indiquant que sa mère a de la moustache.)

Michael: Pourquoi tu fais un boulot qui te rend dingue ?

Joey: Doucement Monsieur Université. Dans la vraie vie, le travail n’est pas toujours un pique-nique.

Gina: Je t’en prie, ton métier est de faire semblant.

Joey: Oh, j’ai fait mon temps dans les fossés.

Gina: Ah vraiment ? A quoi faire ?

Joey: Creuser ! Quel autre boulot tu veux faire dans un fossé ?

Gina: Oh, j’aimerais avoir mon propre salon. Comme ça, au lieu de travailler pour l’horrible patron, je serais l’horrible patron.

Joey: Oh, oui, tu serais parfaite dans ce rôle. Tu nous dis déjà quoi faire.

Michael: Oh oui. (Imite Gina.) « Michael, ne regarde pas la télé de si près, tu vas devenir aveugle ».

Joey: Oui, ou alors « Joey, sors ta main de ton froc ».

Michael: Ou « Michael, dis à Joey de sortir sa main de son froc ! »

Joey: Oui, alors pourquoi tu n’ouvres pas ton propre salon ?

Gina: Parce que je n’ai pas suffisamment d’argent.

Joey: Tu dois avoir quelques économies.

Gina: J’en avais. (Elle désigne sa poitrine, et ses nouveaux seins.) Plus maintenant. Bon, je dois y retourner. A plus tard.

Michael: Salut.

(Gina sort.)


Joey: Mon Dieu, elle semble malheureuse. J’aimerais pouvoir l’aider.

Michael: Tu pourrais lui donner un peu d’argent, pour qu’elle commence sa propre affaire.

Joey: Je voulais dire lui acheter un gâteau.

Michael: Oh allez, tu dois avoir économisé une petite somme.

Joey: En effet, mais cet argent est un filet de sûreté pour moi, et en plus, je ne suis pas dans une bonne période pour commencer à dépenser de l’argent. Je suis dans une nouvelle ville, je n’ai pas de boulot, et j’ai 1200 Dollars d’amende à payer… pour une voiture que je n’ai toujours pas rendue !

Michael: Ce n’est peut-être pas le moment idéal, mais tu n’as pas à lui donner tout ton argent.

Joey: Ecoute Michael, je ne peux pas piocher dans mes économies. Il y a une dure réalité à être acteur. Cet argent est strictement réservé au cas ou je perdrais ma beauté.

Michael: Quoi ? Pourquoi ? Enfin, même si tu devenais hideux, tu es un acteur formidable. Tu aurais toujours du boulot.

Joey: C’est faible mec.

Scène 3 : La cour. Joey est assis au bord de la piscine, il trempe ses pieds pendant qu’Alex nettoie la piscine.



Joey: J’ai hâte que mon corps tout entier puisse ressentir ce que mes pieds ressentent.

Alex: Tu passes combien d’heure par jour là dedans ?

Joey: Euh, mon record est de 9 heures, mais… j’étais inconscient pendant 5 d’entre elles.

Alex: Oh, un des enfants a perdu sa figurine militaire.

Joey: Oh, Sergent Coup-de-Pied !

Alex: Eric revient ce soir.

Joey: Ton mari ? Oh génial, je vais enfin pouvoir le rencontrer. Il a été parti si longtemps.

Alex: Je sais, mais maintenant son orchestre joue en ville.

Joey: Oh, il joue de quel instrument ?

Alex: Viole.

Joey: (Pense qu’Alex voulait dire « Violon » au lieu de « Viole ») Lon. Violon.

Alex: (Rit) Merci. Ecoute, à propos d’Eric, il y a un problème. Je lui ai parlé de mon ami Joey et j’ai eu l’impression qu’il se sentait un peu menacé.

Joey: Allons, par moi ?

Alex: Oui, quand je lui ai dit qu’on traînait ensemble, je pense qu’il a du trouver ça étrange… que sa femme fasse des trucs avec un célibataire.

Joey: C’est ridicule. J’ai toujours eu des amies dans la gente féminine, et il n’y a rien de sexuel là dedans. J’aime la façon dont les femmes pensent. J’adore leur façon de rire. J’aime la douceur de leurs mains. J’aime leur dos. J’aime la courbe… Oh je vois ce qui l’embête.

Alex
: Ce n’est pas comme si quelque chose allait se passer entre nous. C’est presque insultant. Comme si je ne pouvais pas tenir deux semaines toute seule. Comme si j’étais obsédée et que n’importe quel homme ferait l’affaire.

Joey: Alex, il ne faut pas en avoir honte.

Alex
: Je ne suis pas obsédée.

Joey la regarde de coin.

Alex: Non !

Joey: Bon écoute, il verra bien qu’il n’y a rien entre nous, et qu’il n’a aucune raison de s’inquiéter. Ca va bien se passer, n’est-ce pas ?

Alex: Absolument.

Joey: Oui, et un petit conseil : peut-être, vraiment peut-être, si tu connaissais le nom de l’instrument dont il joue, il se sentirait moins menacé.

Alex: Non, je sais ce qu’est un violon…

Joey: Voilà !

Scène 4 : Le salon de coiffure de Gina. Elle coupe les cheveux d’un client. Joey entre.



Joey: Salut Gina. Désolé je suis en retard pour le déjeuner.

Gina: Oh ce n’est rien. Je termine cette coupe.

Joey
: Alors, lequel est le Viktor dont tu te plains sans cesse ?

Gina: Oh à l’heure du déjeuner, il va en général à l’armurerie d’à côté ou au club de Strip tease au coin de la rue.

Joey: Chouet quartier dis donc.

Gina
: Alors ta journée ? Je m’ennuie à mort.

Joey: Je viens de découvrir que le mari d’Alex trouve étrange que nous traînions ensemble.

Gina: Hé bien c’est un peu bizarre. Tu vois, une femme mariée et un homme célibataire…

La femme dont Gina coupe les cheveux : Uh-uh, pas bien.

Gina: Oh, vous parlez Anglais ? (Elle indique à Joey depuis combien d’années elles se connaissent.) Cinq ans ! Ca ne serait pas étrange que vous traîniez ensemble si vous vous étiez connu avant son mariage – ce qui n’est pas le cas, ou si tu étais leur ami en tant que couple – ce qui n’est pas le cas non plus, ou encore si tu étais gay – ce qui ne me poserait pas de problème.

Joey: Arrête avec ça !

Gina: (A la femme qu’elle coiffe) Il est acteur, les limites sont troubles.

Joey: Quoi, alors tu dis que je ne peux pas être ami avec Alex ?

Gina: Non, mais reste un peu distant quand son mari est là. Sinon, il se sentira menacé par toi. Tu es mignon…

Joey: Oui, je suppose que tu as raison. (Il se regarde dans la glace) Parfois j’aimerais être seulement un 8,5.

Viktor entre.

Viktor: Gina, j’ai de mauvaises nouvelles – pas de chèque ce soir. Tout l’argent de la caisse est allé dans le string de la strip teaseuse. Qui est-ce ? (En désignant Joey.)

Gina: C’est mon frère. Il me rend visite.

Viktor: Oh j’avais oublié, ceci n’est pas un salon. C’est la « Maison de Viktor pour les réunions de famille » !

Joey: (chuchote à Gina) Je vais te laisser.

Joey s’assoit et essaie de se cacher derrière un magasine.

Viktor: Les magasines sont réservés aux clients.

Joey: (pose le magasine.) D’accord.

Viktor: Ainsi que la chaise.

(Joey se lève.)

Viktor: Ainsi que le sol.

Joey: Oh, allons !

Joey se suspend au porte manteau de telle manière que ses pieds ne touchent plus terre. Viktor s’éloigne.


Scène 5 : Chez Joey et Michael. Michael entre.



Michael: Salut.

Joey: Salut.

Michael: Au fait, la voiture de location est toujours là.

Joey: (regarde la corde qu’il a noué autour de son poignet.) C’est à ça qu’elle sert ! ! Oh, je suis allé rendre visite à ta mère à son salon aujourd’hui. J’ai rencontré son patron.

Michael: Assez horrible, hein ?

Joey: Oui. Ce mec est comme un Joseph Staline russe. Je n’arrive pas à croire qu’elle doive travailler là.

Michael
: Tu sais qu’il y a un moyen d’arranger ça. Donne-lui de l’argent.

Joey: Oh Michael, je ne sais pas trop.

Michael: Pense à tout ce qu’elle a fait pour toi. Elle t’a trouvé cet appartement. Elle en a fait une maison confortable. Si la situation était inversée, elle le ferait sans hésiter.

Joey: Oui, c’est vrai.

Michael: Et ce n’est qu’un prêt. Elle te rendra cet argent. D’ailleurs, elle te laissera sûrement trouver le nom du salon.

Joey: Oooooh. « Le salon des cheveux ». Non, non, non. « Les cheveux là-haut ! » Non, non, non, « La cave aux cheveux du Capitaine Fabuloso » ! D’accord, on fait ça.

Michael
: Vraiment ?

Joey: Oui, oui, c’est la bonne chose à faire.

Michael: Oh, je peux l’appeler pour qu’elle vienne ici, pour qu’on lui annonce ?

Joey: Oui, oui, oui. Je fais un saut rapide dans le jacuzzi d’abord. Disons d’ici deux trois heures.

Michael: D’accord.

Scène 6 : La Cour. Joey sort de chez lui. Il ne voit pas qu’il y a déjà quelqu’un dans le jacuzzi.



Joey: (Parle à son jouet soldat) C’est l’heure de se relaxer les mecs. Vous le méritez. (Il remarque l’autre homme dans le jacuzzi. C’est Eric, le mari d’Alex. Mais Joey l’ignore.) Oh, salut.

Eric: Bonsoir.

Joey: Désolé, je reviendrai plus tard.

Eric: Non, non, venez. Il y a de la place pour nous deux là dedans.

Joey: Euh, pas lorsqu’on se baigne à ma manière.

Eric: Ah, bon, je vais essayer de ne pas faire attendre « vos hommes » trop longtemps.

Joey: Quoi ça ? Ce n’est pas à moi.

Joey lâche ses soldats. L’un tombe à l’eau. Joey est inquiet. Eric sort le soldat de l’eau, le donne à Joey qui s’empresse de l’essuyer.

Joey: Merci. C’est la première fois que je vous vois par ici.

Eric: Mon orchestre était en tournée.

Joey: Oh, vous devez être Eric, le mari d’Alex. Je suis Joey.

En entendant ça, le sourire d’Eric disparaît de son visage.

Eric: Vous êtes Joey ? (Il sort de l’eau.) Oh, Dieu merci ! (Il rit.) Oh, c’est génial.

Joey: Oui. (rit) Quoi ?

Eric: Non, c’est juste qu’Alex a passé pas mal de temps avec vous ces temps-ci, et je m’attendais à autre chose. C’est tout. Je suis content de vous rencontrer.

Joey: Oui, moi aussi.

Ils se serrent la main.

Joey: Alors, pas de malaise ?

Eric: (rit) Oh non, aucun malaise.

Eric sort.

Joey: Pourquoi n’y a-t-il pas de malaise ? (Il regarde la corde autour de son poignet) A quoi sert ce truc ?

Scène 7 : Chez Joey et Michael. Joey entre.



Michael: Maman est en chemin et je regarde les offres de locaux commerciaux. C’est comme si…

Joey: (énervé) Est-ce que tu me trouves menaçant ?

Michael: Pas jusqu’à maintenant.

Joey: Alex m’a dit que son mari craignait que je lui pique. Puis il me rencontre et soudain, tout va bien.

Michael: Il pense peut-être que tu n’es pas le type d’homme d’Alex.

Joey: Je t’en prie, je l’ai déjà fait des tas de fois où personne n’était le genre de personne. Il pense que je ne suis pas séduisant. Je n’arrive pas à le croire. Je suis sur le point de dépenser mes économies « Beauté Perdue », et je suis en train de perdre ma beauté.

Michael
: Joey, tu es séduisant. L’autre jour tu étais sur le tabouret, et je ne pouvais pas m’empêcher d’admirer tes muscles.

Joey: Je me doutais que tu regardais.

On frappe à la porte.


Gina: (de dehors) C’est moi !

Michael: Oh, j’ai hâte de lui parler du salon.

Joey: Oh là, pourquoi est-ce que tu lui dirais ?

Michael: Parce que toi tu donneras le nom.

Joey: Oh c’est vrai !

Michael ouvre la porte.

Gina: J’essaie d’imaginer ce qui important au point de rater JAG.

Michael: Assied toi maman. On a quelque chose à te dire.

Gina: Oh mon Dieu ! Ils arrêtent JAG ?

Joey: Non, assied toi. Là. (Il lui tend un chèque.)

Gina: Qu’est-ce que c’est ?

Joey: C’est un prêt. Ce n’est pas énorme, mais j’espère que c’est assez pour démarrer.

Gina: Démarre quoi ?

Joey: La cave aux cheveux du Captain Fabuloso !

Michael: Maman, c’est pour ton propre salon.

Gina: Oh mon Dieu. Vous plaisantez ? Non, non, c’est trop.

Joey: Non, non, non, non, non. On veut que tu le prennes.

Gina: Mais ça doit être toutes des économies « Beauté Perdue ». Oh merci, merci beaucoup.

Michael: Et je vais aussi te donner mes économies. C’est pas grand chose, mais elles sont à toi.

Gina: Oh chéri, tu es mignon, mais j’ai utilisé tes économies il y a cinq ans pour te payer l’orthodontiste.

Michael: Je ne suis jamais allé chez l’orthodontiste.

Gina: Vous êtes les meilleurs !

Scène 8 : Chez Joey et Michael.



Michael: Salut.

Joey: Salut.

Michael: Je vais aller étudier dans ma chambre. Et toi ?

Joey: Je vais faire venir le mari d'Alex en lui parlant d'un problème de maintenance parce que c'est le concierge... mais mon vrai but est de lui montrer que je suis sexy.

Michael: Nous avons des vies très différentes toi et moi !

Michael s’en va. Eric frappe à la porte. Joey ouvre.

Joey
: Salut.

Eric
: Salut. Alors, il y a un problème avec la cheminée ?

Joey: Le conduit semble bloqué et j'aimerais allumer un feu.

Eric: Il fait 26 degrés dehors.

Joey: Je suis toujours frileux. J’ai vraiment très peu de graisse corporelle.

Eric: Ah oui, moi aussi. J’ai 11% de graisse, et toi ?

Joey: Zéro.

Eric: Bien, bon, je vais jeter un œil à la cheminée.

Ils se dirigent vers la cheminée. Le magasine Soap Opera Digest avec Joey en couverture est dans l’antre.

Joey: Regardez ce que l'on a laissé traîner là. Soap Opera Digest de 1997. Regarde ça, hein ? "Le petit nouveau le plus sexy : Joey Tribbiani" Qui écrit ces trucs ? C'est une vieille photo de quand je posais.

Eric: Tu as été mannequin ?

Joey: Ouais, je l'étais, j'ai été viré pour avoir été trop engageant. Tu as l'air d'avoir besoin d'un coup de main.
Eric: Euh non, ca va en fait.

Joey: Qu'importe. Je devrais enrouler mon pantalon, et te donner un coup de main. Il est un peu juste au niveau des mollets. Regarde ces muscles.

Eric: Ouais. Je vois ce qui se passe. Tu es gay.

Joey: Quoi ? Non ! Mais si je l'étais, je me plairais.

Eric regarde dans le conduit de cheminée et sort un paquet de vieux journaux froissés.

Eric: Bon... Voilà le problème.

Joey: Comment une boule de papier a-t-elle pu atterrir là ?

Eric: Je ne sais pas, c’est le journal d’aujourd’hui.

Alex entre.

Alex: Chéri, Bill vient d'appeler. La répétition a été avancée d'une heure…

Eric: Je dois y aller alors.

Alex: Je t’attends pour dîner.

Eric: Oh, non... Dîne avec Joey, et ouvre une bonne bouteille de vin, d'accord ? Et, Joey ? Sois prudent, d'accord ? Quand elle picole, elle veut danser pour toi.

Joey: D’accord.

Eric s’en va.

Alex: Tu veux descendre ?

Joey: Qu'est-ce que c'était ?

Alex: Oh d'accord.

Joey: Ton mari ne me craint pas du tout !

Alex: Oh, super.

Joey: Non. Pourquoi est-il comme ça ?

Alex
: Il pense peut être que tu n'es pas mon type.

Joey: Je ne voulais pas faire ça, mais jette un coup d'oeil !(Il lui montre son mollet.) Pourquoi il ne me craint pas ?

Alex: Je ne sais pas, mais si tu veux, je peux lui demander.

Joey: Fais ça quand il aura fini de jouer de la viole. Bon sang, tu me le fais dire maintenant !

Scène 9: Un magasin vide. Joey, Michael, et Gina le visitent pour le nouveau salon de Gina.



Michael: C'est un bon emplacement. Bonne circulation. Il y a des places de parking. Tu as déjà ce qu'il faut pour des éviers. On pourra les mettre là.

Joey: Il y a tant de place. Tu pourrais faire du roller. Tu pourrais couper les cheveux en rollers ?

Michael: Alors t'en penses quoi ?

Gina: Ça semble pas mal.

Joey: Pas mal, c'est le meilleur endroit qu'on ait vu, dès que t'auras signé, on pourra emménager, et engager des gens.

Michael: Et tu pourras virer du personnel, et tu en auras l'autorité, pas comme chez Castorama, où tu avais viré tous ceux qui t'avaient fait attendre.

Gina: Je n'ai pas encore dit oui que vous m'avez déjà trouvé des employés.

Michael: On doit pouvoir avoir 6 stylistes ici.

Joey: Et ils devront apprendre à faire du roller.

Gina: Six stylistes ? C'est un gros coup.

Michael: Maman, tu dois avoir un peu d'imagination. Tu vas peindre les murs, d'accord ? On va mettre une nouvelle moquette.

Gina: Vous me parlez de beaucoup de choses à la fois.

Joey: Oh ! Tu vas mettre des miroirs sur ce mur... et sur celui-là aussi, et l'oiseau et le poisson pourront se voir.

Gina: L’oiseau et le poisson ?

Joey: Capitaine Fabuloso est un pirate.

Michael: Maman, on doit prendre ce local maintenant, sinon quelqu'un d'autre le fera.

Gina: Je devrais peut être attendre.

Michael: Allons, tu dois prendre une décision.

Gina: Je peux pas faire ça maintenant, je dois y aller.

Gina sort.

Michael: Qu'est-ce qu'on a fait ?

Joey: Tu sais quoi ? Je parie qu'elle veut que ce soit son endroit à elle et on a tout foutu en l'air en lui disant quoi faire.

Michael: Oui, je pense que tu as raison.

Joey
: Tu penses ? Allons, certaines de tes idées étaient complètement stupides.


Scène 10 : Alex est dans la cour. Joey arrive.



Joey: Salut Alex.

Alex: Salut.

Joey: Tu as parlé à ton mari ? Il t'a dit pourquoi il n’avait pas peur de moi ?

Alex: Oublie ça.

Joey: Tu lui as parlé. Je veux savoir ce qu'il a dit. Il pense peut-être que je suis trop séduisant. Il pense que tu ne pourrais jamais te faire un gars comme moi.

Alex: Non... Et, merci !!

Joey: Bon, alors quoi ?

Alex: Bien il pense...que tu es gamin.

Joey: Gamin ?

Alex: Il a des idées rapides sur les gens, et il te voit comme un acteur sans boulot il te voit assit dans le jacuzzi toute la journée avec des jouets.

Joey: C'est pas des jouets mais des héros... D'accord, le mystère est résolu. C'est bon à savoir. Je te reparle plus tard ?

Alex: Attends, Joey.

Ils entrent chez Joey.

Alex: Tu ne penses pas que c'est vrai, que tu es gamin, hein ?

Joey: Je veux te dire non, mais en voyant les dessins de dragons que j'ai faits aujourd'hui, et...

Alex: C'est mignon, et il y a plus à connaître que ce qu'il voit. Je veux dire, tu es si bon. Tu es gentil avec les autres de l’immeuble et ton neveu, et tu as donné tes économies pour le salon de ta sœur.

Joey: Comment tu sais ça ?

Alex: Les murs sont très fins, et je suis curieuse. Et pas seulement comment tu traites les gens. Comment tu es avec moi.

Joey: Tu veux dire quoi ?

Alex: Tu me demandes toujours comment s'est passée ma journée. Tu sais que je suis seule, alors tu me fais participer à plein de trucs. Et tu es si sympa et tu es très mignon, peut-être que mon mari ne se sent pas menacé, mais qu'il le devrait.

Joey regarde Alex, et elle se rend compte de ce qu’elle vient de dire.

Alex: (essayant de se rattraper) Mais plus que tout, tu es un gamin.

Joey: Et j'ai les dragons qui le prouvent.

Alex: Très juste.

Scène 11 : Chez Gina. Joey et Michael frappent à la porte.



Gina: Entrez.

Joey: Gina, on veut dire qu'on est désolé ? On t'a imposé plein d'idées, certaines étaient bien d'autres étaient de Michael, mais on voulait te dire qu'on va arrêter.

Michael: A partir de maintenant, c'est ton projet.

Joey: Et nous n'interviendrons plus. Ça serait cool si le poisson était un poisson de combat japonais. J'ai fini.

Gina: C'est pas pour ça que je suis contrariée.

Michael
: Alors pourquoi ?

Gina: C'est juste... que je ne veux pas de mon propre salon.

Joey: Gina, je sais ce que c'est de commencer. Quand j'ai déménagé de New York...

Gina: Je ne veux plus réentendre ça. Les gens déménagent tout le temps. Remets-toi !

Joey: Ouahou !

Michael
: Ça revient souvent.

Joey: Le fait est que... c'est normal d'avoir peur.

Gina: J'ai pas peur. C'est juste qu'en cherchant le local, j'ai réalisé que je voulais pas de mon propre salon.

Michael: Tu n'en veux pas ?

Gina: Non. C'est beaucoup de boulot. Tu sais que c'est la première fois depuis que tu es né que je n'ai pas plein de responsabilités ? Et tu étais un vrai bonheur, mais...beaucoup de boulot.

Michael: Tu as toujours dis que j'étais un très gentil petit.

Gina: Chéri, le thérapeute m'a dit te dire ça. Ecoutez, j'apprécie ce que vous faites, et au moins vous m'avez fait réaliser que je suis trop bien pour bosser avec Viktor. Je vais démissionner.

Joey: C’est génial !

Michael: Maman c’est génial !

Gina: Je sais, j'ai fini ma lettre de démission.

Michael: Ah ?

Gina: Tu penses que "trou du cul" doit prendre un trait d'union ?

Michael: Quand il est suivi par ce mot, et celui-là, je me soucierais pas de la ponctuation.

Gina: Et Joey, tu dois savoir que j'ai pas mal de pistes pour des boulots, alors dès que je reçois une paye, je te rembourserai presque tout ton argent.

Joey: Ouais, presque tout ?

Gina: On a assez parlé de moi. Ca te fait quoi d'avoir quitté New York ?

Joey: J'ai cru que tu ne demanderais jamais.

Scène 12 : Chez Joey et Michael



Joey : J'en ai fini avec la voiture de location.

Michael: Tu as payé toutes les amendes.

Joey: Ouais.

Michael: Tu as fait enlever le sabot ? Et tu l'as renvoyée ? A la bonne adresse ?

Joey: Oui, et oui. Je vais enlever cette ficelle. (Il remonte ca manche et détache la ficelle de son poignet. Il remonte sa deuxième manche et trouve une autre ficelle à son poignet.) Elle est là pour quoi celle-là ?!

Scene 1: The parking lot outside Joey’s building. Joey and Gina are in the car. Joey parks.

Joey: Huh? I’m getting pretty good at this parallel parking. (He didn’t actually parallel park. He just pulled straight into a parking spot)

Gina: That’s not what this is, but okay.

Joey: You know, it was uh- it was fun site seeing with you. How’d you know where all those celebrities live?

Gina: I’ve done some light stalking in my day.

Joey
: Oh, look at this poor guy (Referring to the owner of the car parked next to his) He’s got like 10 tickets and a boot.

Gina: I’ve seen this car. It’s been here for like a month. Who would leave their car like this?

Joey: Well whoever he is, he’s a big fan of mine. He’s got a stack of my head shots in the front seat.

Gina: Joey, when you bought your new car, you did return the rental, right?

Joey takes out his keys, pushes the unlock button on one of the remotes, and the car beeps to show that it unlocked

Joey: Nope.


Opening Credits


Scene 2: Joey and Michael’s house. Joey and Michael are in the kitchen. Gina enters.

Joey: Hey, what are you doing here so early?

Gina: I just had to get out of that salon. I hate work so much. I knew I shoulda been a corrections officer like that test said.

Michael: You’re still having problems with your boss?

Gina: Yeah! Viktor is such a creep. He’s always standing over me, and criticizing me, and telling me what to do. He’s like mom with a moustache.

Joey: Have you seen mom lately? (Whistles and indicates that his mom does have a moustache)

Michael: Hwy do you work at a job that makes you crazy?

Joey: Easy, college. In the real world, work isn’t always a picnic.

Gina: Please, you make pretend for a living.

Joey: Uh, I have done my time in the trenches.

Gina: Oh yeah, doing what?

Joey: Diggin’! What other job do you do in a trench?

Gina: Oh, I just wish I had my own place. This way instead of working for the horrible boss, I could be the horrible boss.

Joey: Oh, yeah, you’d be good at that. You’re always telling us what to do.

Michael: Oh yeah. (Imitating Gina) “Michael, don’t sit so close to the TV. You’ll go blind.

Joey: Yeah, or uh, “Hey Joey, get your hand outta your pants!”

Michael: Or “Michael, tell Joey to get his hand outta his pants!”

Joey: Well, so why don’t you open your own place?

Gina: Because I don’t have the money.

Joey: You must have some.

Gina: I did. (Points to her chest, indicating her boob job) Now I don’t. Ugh, all right I gotta get goin’ back there. See ya.

Michael: Bye.

Gina leaves

Joey: God, she seems miserable. I wish there was something we could do to help.

Michael: You could give her money, to start her own salon.

Joey: I meant like buy her cake.

Michael: You know what I mean. You’ve gotta have some money saved up.

Joey: I do, but that money’s a safety net for me, and besides, it’s not a good time for me to be spending money. I’m in a new city, I don’t have a job, and I got twelve hundred dollars in parking tickets…from a car I still haven’t returned!

Michael: Maybe it’s not a great time right now. It’s not like you have to give her all your money.

Joey: Look Michael, I can’t dip into my savings. Alright, there are harsh realities to being an actor. That money is specifically set aside in case I ever lose my looks.

Michael: What? Why? I mean, even if you turn ugly you’re such a great actor. You’ll still get tons of work.

Joey: That is weak dude.


Scene 3: The courtyard. Joey is dipping his feet in the spa, and Alex is cleaning it out.


Joey: I cannot wait for my entire body to feel what my feet are feeling.

Alex
: How many hours a day do you spend in here?

Joey: Well, my record is 9, but uh…I was passed out for five of them.

Alex: Oh, one of the kids lost his little military men.

Joey: Oh, Sergeant Drop-kick!

Alex: So, Eric’s coming home tonight.

Joey: Your husband? Oh great, great. I finally get to meet him. He’s been gone so long.

Alex: I know, but now his orchestra’s playing in town.

Joey: Oh, what instrument does he play?

Alex: The viola.

Joey: (Thinks Alex was trying to say “violin” instead of “viola”) Lin. Violin.

Alex: (Laughs) Thanks. Listen, about Eric, there’s one problem. Um, I mentioned my new pal Joey to him, and I got the impression that he was a bit threatened.

Joey: Come on, by me?

Alex: Yeah, well I told him about the two of us hanging out, and I guess he thinks it’s weird -- his wife doing stuff with a single guy.

Joey: That’s ridiculous. I’ve always had women friends, and there’s nothing sexual about it. I love the way women think. I love the way they laugh. I love their soft hands. I love the small of their back. The curve of their -- oh I see why he’d be upset.

Alex: It’s not like anything would ever happen with us. And it’s a little insulting, like I can’t handle a couple of weeks alone. Like I can’t go that long. Like I just gotta have it, and any man will do.

Joey: Alex, it’s nothing to be ashamed of.

Alex: I do not have to have it.

Joey looks at her funny

Alex: I don’t!

Joey: Okay look, he’ll see that there’s nothing between us, and that he has nothing to worry about, and it’ll be fine, right?

Alex: Absolutely.

Joey: Yeah, and a little tip – Maybe, just maybe, if you knew the name of the instrument he played, he might not feel so threatened.

Alex: No, I know what a violin is-

Joey: There you go!


Scene 4: Gina’s hair salon. Gina is cutting someone’s hair, and Joey enters.

Joey: Hey Gina, sorry I’m late for lunch.

Gina: Oh that’s okay. I’m just finishing up here.

Joey: So uh, where’s this Viktor guy you keep complaining about?

Gina: Well around lunch time he either goes to the gun shop next door or the strip club on the corner.

Joey: Nice neighborhood by the way.

Gina: Tell me about your day. I’m bored stiff here.

Joey: I just found out that Alex’s husband thinks it’s weird that we hang out.

Gina: Well it is a little weird. I mean, a married woman and a single guy…

Lady: (The girl who’s hair Gina is cutting) Uh-oh, not okay.

Gina: Oh, you speak English. (Indicating to Joey how long they’ve known each other) 5 years! Well, you guys hanging out would be okay if you knew her before she was married - which you didn’t, or if you were friends with them as a couple – which you’re not, or if you were gay – which would be okay.

Joey: Would you stop with that!

Gina: (To the lady who’s hair she’s cutting) He’s an actor, the lines are blurred.

Joey: What, so you’re saying I can’t be friends with Alex?

Gina: No, just play it low while her husband’s around. Otherwise he’s gonna be threatened by you. You’re a good-looking guy.

Joey: Yeah, I guess you’re right. (Looks in the mirror) Sometimes I wish I was only an eight and a half.

Viktor enters

Viktor: Gina, I have some bad news – no pay check tonight. All money from register went down stripper’s panties. Who is dis? (Points to Joey)

Gina: This is my brother. He’s visiting me.

Viktor: Oh I forgot, this is not a salon. This is “Viktor’s House for Family Reunions.”

Joey: (Whispering to Gina) Uh, I’ll get out of your way.

Joey sits down and trys to hide behind a magazine

Viktor: The magazine is only for customer.

Joey: (Sets down the magazine) Okay.

Viktor: So is the chair.

Joey stands up

Viktor: So is floor.

Joey: Aw, come on!

Joey pulls himself up on a coat hook so that he’s not on the floor. Viktor leaves.


Scene 5: Joey and Michael’s house. Michael enters.


Michael: Hey.

Joey: Hey.

Michael: By the way the Rent-a-car’s still there.

Joey: (Looks at the bow he tied around his wrist) That’s what this is for! Oh hey, I went by your mother’s salon today. I met her boss.

Michael: Pretty horrible, huh?

Joey: Yeah. The guy’s like a Russian Joseph Stalin. I can’t believe she has to work there.

Michael: Well, there is a way to fix that. Give her some money.

Joey: Oh Michael, I don’t know.

Michael: Just think about everything she’s done for you. She found you this place. She- she made it into a home. If the situation were reversed, she’d do it for you in a heartbeat.

Joey: Yeah, that’s true.

Michael: And it’ll just be a loan. I mean, she’ll pay you back. In fact, she’d probably let you name the salon.

Joey: Oooo. The Hair Place. No, no, no. The Hair Up There. No, no, no. Captain Fabulouso’s Cave of Hair! Okay, okay, Let’s do it.

Michael: Really?

Joey: Yeah, yeah, it’s the right thing to do.

Michael: Oh, can I call her and have her come over so we can tell her?

Joey: Yeah. Yeah, yeah, yeah. I’m just gonna take a quick dip in the hot tub, so say, two/three hours.

Michael: Alright.


Scene 6: The courtyard. Joey walks out of his house. He doesn’t realize there is someone else in the hot tub.


Joey: (Talking to his soldier toys) Okay, time for relaxation men. You’ve earned it. (Notices the other man in the hot tub. It’s Alex’s husband, Eric, but Joey doesn’t know that.) Oh, hi.

Eric: Evenin’.

Joey: Sorry, I’ll just try back later.

Eric: No, no, come on. There’s room in here for both of us.

Joey: Uh, not the way I hot tub.

Eric: Alright, well uh, I’ll try not to keep you and your men waiting long.

Joey: What, these? These aren’t mine.

Joey throws the toy soldiers down, and one falls in the water

Joey: (gasps)

Eric takes the soldier out of the water and gives it to Joey

Joey: Thanks. So I uh, I haven’t seen you around here before.

Eric: My orchestra’s been on tour.

Joey: Oh, you must be Eric, Alex’s husband. I’m Joey.

When Joey reveals who he is, Eric’s smile turns to a frown

Eric: You’re Joey?

Joey nods

Eric: Oh, thank God! (Laughs) Oh God. Man, that is great.

Joey: Yeah. (Laughs) What?

Eric: No, it’s just that Alex said she’d been spending a lot of time with you recently, and I was just- I was expecting something else. That’s all. Look, it is really great to meet you.

Joey: Yeah, you too.

They shake hands

Joey: Uh, so, we’re good?

Eric: (Laughs) Oh yeah. We’re good.

Eric leaves

Joey: Why are we good? (Looks at the ribbon tied around his wrist) What the hell is that thing for?

Scene 7: Joey and Michael’s house. Joey enters

Michael: Hey. So, mom’s on her way over and I’m looking at the commercial real estate listings. It’s like-

Joey: Hey! Do you find me threatening?!

Michael: Not until this very moment.

Joey: Alex tells me her husband is paranoid I’ll steal her away, then he meets me and suddenly everything’s fine!

Michael: Maybe he just thinks your not Alex’s type.

Joey: Please, I’ve done it lots of times where no one was anyone’s type. He doesn’t think I’m good looking. I can’t believe this. I’m about to give away my Lose My Looks fund, and now I’m actually losing my looks!

Michael: Joey, you look great. I mean, just the other day you were upon that step stool, and I couldn’t help admiring your calf muscle.

Joey: I kinda knew you were looking.

Knocking

Gina: (From outside) It’s me!

Michael: Oh, I can’t wait to tell her about the salon.

Joey: Whoa, whoa, whoa. Why do you get to tell her?

Michael: ‘Cause you get to name it.

Joey: Oh that’s right!

Michael opens the door

Gina: I’m really trying to imagine what’s so important that it can’t wait until after JAG.

Michael: Alright, come on mom. Sit down. There’s something we want to tell you.

Gina: Oh my god. JAG got cancelled?

Joey: No, sit down. Sit down. Here. (Hands her a check)

Gina: What’s this?

Joey: It’s a loan. It’s not that much, but hopefully it’s enough to get you started.

Gina: Get me started with what?

Joey: Captain Fabulouso’s Cave of Hair!

Michael: Mom, it’s for your own salon.

Gina: Oh my god. Are you kidding me? No. No, this is to much.

Joey: No, no, no, no, no. We want you to have it.

Gina: This must be all the money in your lose your looks fund. Oh thank you. Thank you so much.

Michael: And um, I’m gonna cash in my savings bond too, which I know it’s not a lot of money, but it’s yours.

Gina: Oh honey, you’re so sweet, but I cashed that in like five years ago to help pay for your braces.

Michael: I didn’t have braces.

Gina: You guys are the best!


Scene 8: Joey and Michael’s

Michael
: Hi.

Joey: Hey.

Michael: I’m gonna go into my room and study. What are you gonna do?

Joey: Well, I’m luring Alex’s husband over here with a pretend maintenance problem – ‘cause he’s the super, but my real plan is to prove to him that I’m sexy.

Michael: We lead very different lives, you and I.

Michael leaves. Eric knocks on the door, and Joey answers.
Joey: Hey.

Eric: Hey, uh, so there’s some kind of problem with the fireplace?

Joey: Yeah, the flue seems to be all clogged up and I was hoping to light a fire.

Eric: It’s eighty degrees out.

Joey: Ah, well I’m always chilly. I have very, very, very low body fat.

Eric: Yeah, well me too. Actually I’m about eleven percent. What about you?

Joey: Zero.

Eric: Okay, I’ll just- I’ll check out the fireplace.

They walk over to the fireplace. A copy of Soap Opera Digest with Joey on the cover is in the fireplace

Joey: Oh, would you look at what someone left layin’ around. Soap Opera Digest from 1997. Look at that, huh? Most sexy newcomer – Joey Tribbiani. Who writes this fluff? That’s an old photo too, back from my modeling days.

Eric: You were a male model?

Joey: Well, I was, but I was kicked out of the business for being too promiscuous. So you uh, you look like you could use a hand there.

Eric: Uh, no no, I’m good actually.

Joey: Oh, either way, maybe I’ll just roll up the old pant leg and lend a hand. Oh, barely fits over my muscular calves. Look.

Eric: Okay, alright, I see what’s going on here. You’re gay.

Joey: What? No! But if I was, I would be attracted to myself!

Eric looks up into the fireplace and pulls out a huge wad of newspaper

Eric: Well, here’s your problem.

Joey: How on Earth did a wad of newspaper get up there?

Eric: I don’t know but uh, it’s today’s paper.

Alex enters

Alex: Honey, Mel just called. Rehearsal got moved up an hour.

Eric: Oh gees, I better get a move on.

Alex: I’ll hold dinner.

Eric: Oh, no no. Uh, have it with Joey. And I opened a great bottle of wine. Don’t let it go to waste all right? And Joey, be careful, okay? When she drinks, she will want to dance for you.

Joey: Okay.

Eric Leaves

Alex: So do you want to come over-

Joey: What the hell was that?!

Alex: Oh, okay.

Joey: Your husband wasn’t threatened by me at all!

Alex: Oh, well that’s great.

Joey: No it’s not! Why isn’t he?

Alex: Uh, maybe he thanks you’re not my type.

Joey: Okay, I did not wanna have to do this, but take a look! (He shows her his calf muscle) Why doesn’t he think I’m a threat?

Alex: I don’t know, but if it’ll make you feel better, I guess I could ask.

Joey: Yeah, yeah do that as soon as he’s done playing his viola. Damnit! Now you got me sayin’ it!


Scene 9: An empty building. Joey, Michael, and Gina are looking at it for her new salon.


Michael: Now this is a nice space. There’s good street traffic. There’s great parking. Look, there’s already plumbing for a bunch of sinks. We could put those over here.

Joey: God, there’s so much room, you could practically roller skate in here. How good are you at cuttin’ hair in skates?

Michael: So what do you think of it?

Gina: It seems nice.

Joey: Nice? Gina this is definitely the best place we’ve seen. And once you sign the lease, you can order the equipment and start hiring people.

Michael: And then you can fire people. And you’ll actually have the authority to do it. Not like that time we went to Home Depot and you started firing anyone who wouldn’t wait on you.

Gina: Oh, I mean, I haven’t even said yes to this place and you already have me hiring employees.

Michael: Well yeah, there must be room for like six stylists in here.

Joey: Ah, they’re gonna have to learn how to skate too.

Gina: Six stylists? That’s a big operation.

Michael: Mom, you just gotta use a little imagination. We’re gonna paint the walls, okay, we’ll put some new tile down.

Gina: You’re kinda throwing a lot of stuff at me.

Joey: Ooh! If we put mirrors on this wall, and mirrors on this wall, then the bird and the fish can look at each other!

Gina: Bird and fish?

Joey: captain Fabulouso’s a pirate. Squawk!

Michael: Mom, I think we should take this place right now, ‘cause if we don’t, someone else will.

Gina: Maybe I should sleep on it.

Michael: Come on, you gotta make a decision!

Gina: I- I can’t do this right now. I gotta go.

Gina leaves

Michael: What did we do?

Joey: Oh you know what, I bet she wants this to be her place, and we’re totally telling her what to do and taking over.

Michael: Oh, I guess that’s true.

Joey: You guess? Come on, dude, some of your ideas were pretty stupid.


Scene 10: Joey’s back porch. Alex is outside. Joey enters

Joey: Hey, Alex.

Alex: Hey.

Joey: So uh, did you- did you talk to your husband? Did he tell you why he’s not threatened by me?

Alex
: Oh, yeah, let’s just forget about that.

Joey: Uh, you did talk to him. I wanna know what he said. Maybe he thinks I’m too attractive -- thinks you could never get a guy like me.

Alex: No..and wow.

Joey: Then what?

Alex: Okay, well, he thinks you’re goofy.

Joey: Goofy?

Eric: Well he makes snap judgments about people, and he saw you as this out of work actor who sits in the Jacuzzi all day and plays with toys.

Joey: They’re not toys, they’re heroes, but..okay, all right. Great, mystery solved. Good to know. I’ll- I’ll talk to you later, okay?

Alex: Wait, Joey.

They walk inside Joey’s house

Alex: You don’t think that he’s right? That you’re goofy, do you?

Joey: I wanna say no, ya know? Then I look at these drawings of dragons I was doing all day, and..

Alex: But that’s sweet, and there’s much more to you than what he sees. I mean, you’re so good. I see how nice you are to everyone in the building, and to your nephew, and you gave your sister money to start her won business.

Joey: How’d you know that?

Alex: The walls are thin and I’m a little nosy. And, it’s not just the way you treat other people - It’s the way you treat me.

Joey: What do you mean?

Alex: You always ask me about my day. You know I’m lonely, so you include me in stuff. And to be this sweet and as great looking as you are – My husband may not be threatened, but maybe he should be.

Joey looks at Alex, and she realizes what she just said

Alex: (trying to cover it up) But, more than anything you’re just goofy.

Joey: Yeah. Yeah, and I got the dragons to prove it.

Alex: Yeah.


Scene 11: Gina’s house. Joey and Michael knock on the door

Gina: Come in.

Joey: Okay look Gina, we just came by to say that we’re sorry, all right? We were throwing a lot of ideas at you. Some of them were good, some of them were Michael’s, but we just want you to know that we are gonna back off.

Michael: Yeah, from now on the salon, it’s your project.

Joey: Yeah. You won’t be getting anymore input from us. (Really quickly) Although it would be cool if the fish was a Japanese Fighting Fish. Okay, I’m done.

Gina: You guys, that’s not why I was upset.

Michael: Then what, what was it?

Gina: It’s just, I don’t want my own salon.

Joey
: Hey Gina, look, I know what it’s like to start something new. When I moved out here from New York-

Gina: Oh, I can not here this again. People move all the time. Get over it!

Joey: Wow!

Michael: It does seem to come up a lot.

Joey: The point is, it’s natural to be scared.

Gina: I am not scared. Just when we were looking at that place today, I realized I don’t want to start my own business.

Michael: You don’t?

Gina: No. It sounds like a lot of work. Don’t you realize that this is the first time since you were born that I haven’t had a ton of responsibility? And don’t get me wrong. Raising you was one of the best things I ever did, but it was work.

Michael
: I thought you said I was a really easy kid.

Gina: Honey, the therapist told me to tell you that. I appreciate what you guys are trying to do, but at least you helped me realize that I’m too good to work for Viktor. I am gonan quit.

Joey: Hey, that’s great.

Michael: It’s awesome.

Gina: I know. I just finished writing my letter of resignation. (She shows them the letter)

Michael: Huh.

Gina: Do you this dumbass should be hyphenated?

Michael: Well, when it’s followed by that word and that word, I wouldn’t worry so much about the punctuation.

Gina: Oh Joey, you should know that I got a couple of different job leads and as soon as one pans out, I’ll give you back most of your money.

Joey:
Okay. Most?

Gina: Ah, enough about me. How are you handling the move from New York?

Joey: I thought you would never ask.


Scene 12: Joey and Michael’s House


Joey: I did it. I am finally done with the rental car.

Michael: You paid all the tickets?

Joey: Uh huh.

Michael: You got the boot taken off? And you returned it to the right place?

Joey: Yes and yes. I am taking off this string. (He pulls up his shirt sleeve and unties it. He pulls up his other shirtsleeve to find another bow) Oh, what the hell is this one for?!

Kikavu ?

Au total, 10 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Sevnol 
15.09.2020 vers 23h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

James723 
30.12.2016 vers 23h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

elyxir 
Date inconnue

ilimilie 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

chrisss37 
James723 
mamynicky 
Ne manque pas...
Activité récente

Suite de mots
Hier à 16:56

Actualités
Départ

Départ
Après plus de 10 ans au service du quartier, je vous annonce que je quitte mon poste. Le 23 octobre...

Christina Ricci est enceinte

Christina Ricci est enceinte
L'actrice Christina Ricci (Mary Teresa) est enceinte de son deuxième enfant. Après s'être séparée de...

Calendrier

Calendrier
Le calendrier du mois de juillet est disponible sur l'éditorial. J'espère qu'il vous plaira....

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui, 26 juin, c'est l'anniversaire de Matt Letscher (Eric). Il fête ses 51 ans. Joyeux...

Matrix 4

Matrix 4
L'actrice Christina Ricci (Mary Teresa) est au casting du film Matrix 4, tourné en novembre dernier,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Locksley, Avant-hier à 16:11

Avis aux collectionneurs d'HypnoCards : l'HypnoBoutique vous offre un cadeau surprise. Rendez-vous à l'Accueil pour le découvrir !

diana62800, Avant-hier à 19:49

Le quartier 'The Secret Life of The American Teenager' fait peau neuve avec un tout nouveau design, venez donner votre avis

diana62800, Avant-hier à 19:50

Merci d'avance

Luna25, Hier à 11:20

Salut, il y a de nouveau sondage chez Legends of Tomorrow et Reign.

Locksley, Hier à 16:17

Bienvenue au quartier Bridgerton dans la citadelle ! Bonne inauguration à albi !

Viens chatter !