19 fans | Vote

#112 : Le rebondissement

Joey rencontre la productrice d'une nouvelle série et voit là l'opportunité de trouver un rôle récurrent. Malheureusement, lors d'une conférence de presse, il délivre l'intrigue de l'épisode aux journalistes.
Pendant ce temps, Gina, Michael & Alex qui sont convaincus que Joey va se faire virer font tout pour lui créer un Noël se rapprochant le plus de ceux qu'il a connu à New York.

Titre VO
Joey and the plot twist

Titre VF
Le rebondissement

Première diffusion
09.12.2004

Première diffusion en France
16.05.2005

Plus de détails

Titre VO: “Joey and the plot twist” Titre VF: “Le rebondissement”
USA : Diffusé le 9 Décembre 2004 - France : 16 mai 2005
Scénario : Craig DiGregorio & Jon Pollack - Réalisation : Kevin S. Bright
Guests : Lucy Liu (Lauren) Danneel Harris (Katie Harper) Portia Dawson (Tracy) Nat Faxon (Bodie) Colby Donaldson (Gunnar) Lyndon Smith (Sawyer) Carlos Sanchez (l'employé) Anderson (journaliste 1) Dayna Devon (journaliste 2) Donna Cooper (journaliste 3)

L’épisode commence chez les garçons, Joey a fait venir Alex en urgences car il ne ressent pas l’esprit de Noël. Alex est énervée contre lui car il est tard et qu’elle lui a dit d’utiliser ce numéro qu’en cas d’urgences. Joey lui dit qu’il a plein de projet pour avoir une ambiance de Noël comme geler le jacuzzi, faire un bonhomme de neige vivant….

Un peu plus tard, Joey se rend sur le plateau de sa nouvelle série télé pour rencontrer sa productrice, Lauren. Celle ci lui indique qu’il v ay avoir une conférence de presse et qu’elle compte sur lui pour être professionnel. Elle lui donne d’ailleurs le script du pilot et lui dit qu’il va y avoir un gros rebondissement.

Michael, Gina et Joey vont acheter un sapin et malgré la chaleur, Joey s’y rend en anorak et bonnet pour avoir l’esprit de Noël comme il le dit. Les autres se moquent de lui mais rien n’y fait, Joey insiste pour choisir le sapin parfait et faire Noël dans les règles.

Du coup, Joey arrive en retard à la conférence de presse, les 4 membres du cast sont présents et chacun répond aux questions jusqu’à celle de Joey où celui ci, par mégarde dévoile l’intrigue de l’histoire. Lauren est furieuse et en veut à Joey car ils vont devoir changer de rebondissement. Une fois rentré, Joey annonce à Gina et Michael qu’il a trouvé le sapin parfait. Michael lui dit qu’il a reçu le nouveau script, il le lit pour voir le nouveau rebondissement et se rend compte qu’il pourrait mourir à la fin de l’épisode. Les autres tentent de le réconforter en lui disant qu’il y a un autre personnage lors de la dernière scène et c’est peut être lui qui va mourir. Joey reprend espoir et se rend sur le plateau. Il essai de convaincre Lauren de ne pas le faire mourir mais celle ci garde le suspens jusqu’au bout.

Joey commence à tourner la scène et au moment où il doit désamorcer la bombe, rien ne se passe, il comprend alors qu’il ne va pas mourir et laisse éclater sa joie. En réalité, Lauren a fait cela pour ne pas que Joey lâche le morceau sur la dernière scène comme il l’avait fait à la conférence.

Pendant ce temps, pensant que Joey va se faire virer, Michael, Joey et Gina décident de lui préparer le Noël auquel il rêve et de décorer l’appartement comme il le souhaite.

Joey rentre chez lui tout content et les autres l’obligent à rentrer à l’appartement alor qu’il voulait fêter la série à l’extérieur, Gina insiste pour qu’il rentre et quand il découvre l’appartement, il est aux anges et les remercie d’avoir fait ça pour lui.

Scène 1 : Appartement de Joey et Michael - Joey et Alex



Alex: Joey, il est tard. Quelle est l'urgence ?

Joey: Je te jure, c'est important. Il fait si chaud à L.A. que je ne sens pas l'esprit de Noël !

Alex: Mon biper est fait pour les urgences, ok ? Ce n'est pas pour te parler des vacances, ni quand tu es dans le jacuzzi et que tu ne peux pas atteindre la serviette, ni... quand tu n'as plus de gelée.

Joey: Mais tu m'as apporté de la gelée, hein ?

Alex: Oui.

Joey: Ok, maintenant, euh… j'ai juste quelques idées simples pour mieux décorer l'appartement. Tu n'as besoin de rien faire. J'ai juste besoin de ton accord.

Alex: Ok.

Joey: Euh, je peux habiller ton chat comme un renne ?

Alex: Non.

Joey: Je suis désolé. Puis-je habiller ton chat comme un renne ?

Alex: Non.

Joey: Ok. Vas-tu glacer le jacuzzi en faire une patinoire ?

Alex: Jamais. C'est impossible.

Joey: "Impossible" ou "Hmm, possible" ?

Alex: Ok, laisse-moi regarder ta liste et je te dirais ce que tu peux faire.

Joey donne sa liste à Alex

Alex: Non Non Je ne sais pas ce qu'est un "bonhomme de neige vivant". C'est offensant pour les non-chrétiens. Et c'est offensant pour les autres.

Joey: Oh, allez, tu dois me laisser faire quelque chose.

Alex: Tu peux faire ça. Va chercher un sapin et quelques décorations.

Joey: Et bien, c'est un début, mais... Ecoute, je sais que j'en fais beaucoup, mais ce sont mes premières fêtes à L.A. et... ça ne convient pas, ok ? Alors, nous devons tous y mettre du notre pour que ce soit spécial. C'est ce que je disais dans cette pub de Noël, "Desserts ! Desserts à vendre !" J'avais un tout petit rôle.

GENERIQUE DE DEBUT

 

Scène 2 : L'immeuble de Deep Powder



Joey: Salut. Je suis Joey Tribbiani. J'ai un rendez-vous avec le producteur.

Tracy: Je suis Tracy, l'assistante de Lauren.

Joey: Ah. Euh, qui est Lauren ?

Tracy: Le producteur...

Joey: Oh, bien. Désolé, je suis un petit peu nerveux. Enchanté, Lauren.

Tracy: Hum... pourquoi n'entrez-vous donc pas ?

Joey entre dans le bureau de Lauren

Joey: Hé.

Lauren: Salut.

Joey: Whaou. C'est toi le producteur ? C'est une bonne chose que je ne t'ai pas vu dehors. Je t'aurais dragué...

Lauren: Tu l'as fait. Avant une des auditions, Tu m'as demandé de t'accompagner chez toi pour manger une barre chocolatée.

Joey: Tu as été futée de me dire non. Il n'y avait pas de barre chocolatée.

Lauren: Nous n'avons pas été présentés. Je suis Lauren Beck, et je suis ravie de travailler avec toi.

Lauren met un mouchoir sur sa main, et serre la main de Joey

Joey: Oh, ouais... oh, ouais. Oh. Excuse-moi, mais pourquoi utilise-tu un mouchoir ?

Lauren: Oh, je suis un peu compulsive, surtout quand je suis nerveuse.

Joey: Oh, c'est totalement normal... je suis compulsif, moi aussi. Je me lave les mains presque tous les jours.

Lauren
: Quand je suis arrivée ici, j'ouvrais et fermais les tiroirs une centaine de fois. Et j'allais tout le temps chez moi vérifier si le four était éteint.

Joey: C'est effectivement une bonne idée. J'ai une tante qui a laissé son four allumé, sa maison a pris feu... et elle a tout perdu.

Lauren appelle l'interphone

Lauren: (En criant) Tracy ?! Je veux que vous alliez chez moi vérifier le four une fois de plus.

Joey: Tu sais, si tu l'as laissé allumé, c'est probablement trop tard.

Lauren: Qu'est ce que tu fais ? Ecoute, je t'ai appelé car nous avons une conférence de presse, et j'ai besoin que notre acteur le plus sexy soit là.

Joey: Je parie que tu dis ça à tous les acteurs.

Lauren: Oui, c'est vrai. En tout cas, ils vont te poser quelques questions, sois juste poli et charmant. Tu sais, tu pourrais préparer des réponses amusantes.

Joey: Oh ! Que penses-tu de cela ? “C'est quoi un kiwi, hein ? Est-ce un fruit ? Est-ce un légume ?!”

Lauren: C'est un fruit.

Joey: Oh.

Lauren: En tout cas, tu vas être génial. Et nous avons juste le premier script et il est incroyable. Il y a quelques rebondissements ici qui vont t'épater.

Joey: Vraiment ? Je peux le prendre ?

Joey prend le script

Lauren: Euh, garde juste ça entre nous car tu es le premier à l'avoir.

Joey: Est-ce parce que je suis le plus sexy des acteurs ?

Lauren: Non, c'est parce que tu as mis tes germes dessus et je ne veux plus le toucher.

Scène 3 : une ferme qui vend des sapins de Noël – Joey, Gina, et Michael. Joey est habillé avec des vêtements d'hiver



Joey: Mon dieu, j'ai si chaud !

Michael: Enlève le chapeau et la parka.

Joey: Non. C'est ce que je porte quand je choisis un beau sapin. Quand les gens vous voient habillés comme ça, tu sais ce qu'ils pensent ? Ils pensent, "Ces gens n'ont pas l'esprit de Noël.” Tu sais ce qu'ils pensent quand ils me voient ?

Gina: "Ce mec de Days of our Lives est un SDF" ?

Joey: Je suis désolé, mais j'essaye d'avoir l'esprit des fêtes, ok ? Est-ce de cette façon que tu achètes un sapin, dans une tenue estivale ?

Gina: En fait, nous n'avons pas eu un sapin depuis que Michael est petit.

Joey: Quoi ? Pourquoi ?

Gina: Noël est seulement amusant quand tu as des gosses qui croient en Noël. Il a compris le mythe du père Noël quand il avait 3 ans.

Michael: Ouais, c'est juste des maths de base. Ce serait impossible pour le père Noël de passer chez tous les enfants du monde en une seule nuit, même si tu supposes un taux de 50% de gosses indisciplinés.

Joey: (en criant) Nous sommes des humains ?!

Gina: Joey, pourquoi tu cries ?

Joey: Je crie ? Je pense que j'ai une attaque.

Michael: Pouvons-nous s'il te plait choisir un sapin et partir d'ici ?

Joey: Bien. (il se dirige vers un homme) Meilleurs vœux. Alors, qu'est ce que vous avez là, sapin ou épicéa ?

L'homme: Je ne sais pas, je suis juste un manutentionnaire du supermarché.

Gina: Oh ! Peux-tu nous trouver à un vin qui s'appelle "Le Poing" ?

Joey: Gina ! Concentre-toi. Ok ? Maintenant, laisse-moi regarder ces trucs.

Joey marche et regarde les différentes sortes de sapins

Joey: Non. Non. Non, Non, celui-ci en fait trop.

Gina: Oh, choisis en un ! Quelle est la différence ? Il mourra de toutes façons.

Joey: Oh, mais tu pourrais dire la même chose à propos de Michael, mais tu ne l'aimes pas moins. Ce sapin doit être parfait. C'est ce que je préfère à Noël… A part Rodolphe.

Michael: Ok, laisse-moi supposer une seconde qu'un nez peut rougir, ok ? Afin de produire assez de lumière pour guider un traîneau...

Joey: Ferme-la ! Tu es en train de gâcher Noël pour tous ces gosses !

Joey montre du doigt des sapins miniatures

Gina: Quels gosses ? Tu parles de ces sapins ?

Joey cligne des yeux

Joey: il faut que je trouve de l'ombre.

Scène 4 : Salle d'attente de la conférence de presse



Joey: Hé, désolé du retard. La conférence de presse n'a pas déjà commencé, si ? J'ai du aller acheter un sapin de Noël.

Lauren: C'est vraiment ça ton excuse ?

Joey: Non.

Lauren: Whaou. Alors, laisse-moi te présenter aux autres acteurs. Voici, Katie, ta fille.

Katie: Hé, beau gosse. Faut qu'on à prendre un verre ensemble.

Lauren: Vous ne vous asserrez pas l'un à coté de l'autre. Voici Bodie. Il joue le rôle d'un moniteur de ski.

Bodie: Quoi de neuf ?

Joey: Hé, moi c'est Joey Tribbiani.

Bodie: Oh, mec, je t'adore !

Joey: Tu me connais de Days of Our Lives ?

Bodie: Non, je pense juste que t'es super.

Lauren: Voilà Gunnar. On ne sait pas quel rôle il va jouer mais... Il est sexy.

Gunnar: Coupable.

Femme: Lauren, ils veulent commencer.

Lauren: Ok, allons-y.

Joey: Lauren, Lauren, petite chose. Ecoute, ce sont tous des petits nouveaux et moi je suis un pro, on devrait avoir un signal au cas où je serais trop charismatique par rapport à eux ?

Lauren: Bonne idée. Ce signal-là ?

Lauren fait un geste rigolo

Joey: Super, c'est bien.

Ils entrent dans la salle de conférence où toute la presse les attend

Lauren: Bon, mesdames messieurs, je suis Lauren Beck, la productrice exécutive de Deep Powder.

Joey: Ouais !

Joey se rend compte que personne d'autre n'applaudit, alors redevient silencieux

Lauren: Je suis ravie de vous présenter le casting. Commençons les questions.

Journaliste 1
: Cette question est pour Bodie Blair. Si vous pouviez dire quelque chose à votre public, ce serait quoi ?

Bodie: Ça roule, public ?

Journaliste 1: Merci.

Journaliste 2: Bonjour, pour Katie Harper. Katie, quels sont vos hobbies ?

Katie: Je fais de l'art érotique.

Joey: J'ai des questions à ce sujet…

Lauren donne un coup de coude à Joey


Joey: …qui peuvent attendre.

Journaliste 3: M. Tribbiani, vous avez commencé au théâtre. J'ai une question là-dessus.

Joey: Allez-y.

Journaliste 3: Dramatiquement parlant, Deep Powder fait clairement référence au paradigme de Lear, combiné avec des éléments d'Aristophane, et cela va de soit de Sheridan. Ces références influenceront-elles votre représentation du patriarche ?

Joey: (perdu) Quoi ?!

Journaliste 3: Les classiques ressurgissent dans la télévision.

Joey: Les classiques ressurgissent dans la télévision.

Lauren regarde Joey

Journaliste 3: Les classiques ressurgissent dans la télévision.

Joey: Ouais, je peux dire quelque chose. Je viens de lire le premier épisode, il y a des rebondissements qui vont vous surprendre. (il montre Bodie du doigt)

Tous les journalistes se mettent à écrire sur leur calepin

Bodie: Je meurs ?! Je viens d'acheter une Ferrari !

Lauren: Joey, c'était censé être une grosse surprise !

Joey: Je vais devoir collecter tous vos blocs-notes.

Scène 5: Bureau de Lauren



Lauren: (elle claque des tiroirs) 98, 99, 100 ! Merci pour ça, Joey. (elle se dirige vers un autre tiroir) 1, 2…

Joey: Lauren, je suis désolé d'avoir parlé de la surprise. J'ai paniqué.

Lauren: Vous n'aviez pas des conférences de presse pour Days of Our Lives ?

Joey: Le producteur oubliait toujours de m'en parler. C'était un bon producteur.

Lauren: Je suis déçue, Joey. Je comptais vraiment sur toi. Tu es l'acteur le plus expérimenté, et tu es le patriarche.

Joey: On est tous américain ici.

Lauren: Ce que tu as fait interfère sur beaucoup de monde. On va devoir changer le script maintenant, je vais devoir passer la nuit dessus avec les scénaristes pour trouver un nouveau rebondissement.

Joey: Donc vous n’allez pas tuer Bodie ?

Lauren: Non, c'est dommage parce que sa transition de skateur pro à acteur n'a pas été tout à fait comme je l'espérais.

Joey: Lauren, je suis désolé d'avoir merdé, Mais le bon côté, c'est que je vous ai fait oublier le four.

Lauren parle dans l'interphone

Lauren: (en criant) Tracy !

Joey: Je lui dis en sortant.

Scène 6 : Appartement de Joey et Michael– Joey est en train de décorer un arbre – Gina et Michael Entrent



Joey: Les gars, j'ai trouvé le parfait sapin. Ça sent Noël comme quand on était gosses, et la fille qui me l'a vendu avait un jeans génial.

Gina: J'ai trouvé un magasin vers l'aéroport qui vendait "Le Poing".

Joey: Hé !

Michael: Tu te sens mieux à propos de cette conférence de presse ?

Joey: Ma patronne était furieuse contre moi, mais je tiens bon. C'est quand même les vacances. Je le disais dans une pub pour Noël. (il prend un vieil accent anglais très prononcé) “Oye, six centimes, Gouv'neur ! Merci de votre bonté !”

Michael: Joey, ils t'ont envoyé le nouveau script.

Joey: Super. Je vais l'étudier dès maintenant. J'ai merdé mais je vais impressionner mon patron.

Gina: Maintenant qu'il ne tue pas Bodie, quel est le rebondissement ?

Joey: Lauren ne me l'a pas dit mais si elle est aussi douée que folle, ça va être bon !. (il lis le script) Super, je suis dans la dernier scène !

Gina: Cool pour toi, tu fais quoi ?

Joey: Je suis au bord d'une falaise, je désamorce une bombe ! Ça a l'air dangereux ! (il réalise) Oh, mon dieu ! Je suis le rebondissement ! Je n'arrive pas à le croire, ils vont me tuer.

Michael
: Tu es sûr ? La bombe n'est pas désamorcée ?

Joey: Je sais pas, voyons la dernière page...

Joey va directement à la dernière page

Joey: (il lit) "La dernière page ne sera pas distribué par sécurité à cause de Joey Tribbiani." C'est trop moche !

Gina: Non, non, non. Calme-toi. Les gens me virent tout le temps, y'a une bonne manière de s'en sortir.

Joey: Comment ?

Gina
: En les accusant à tort de harcèlement sexuel. Voilà un mouvement que j'ai appelé "La marche-arrière"

Gina recule vers Michael, prend ses mains et les mets sur ses fesses à elle

Gina: (Outrée) Comment osez-vous ! Je vous reverrais au tribunal. Tu vois ?

Michael: En fait, ça a payé mes camps sur l'espace.

Joey: Gina, Je ne vais pas faire ça ! Pourquoi la journaliste ne m'a pas posé une question plus simple ? Je sais que j'aurais du parler du kiwi !

Michael: Joey, tu réagis peut-être excessivement. Il y a un autre personnage avec toi, ce mec, Charlie. Peut être qu'il part.

Joey: Ouais. Je vais aller au studio plus tôt voir si je peux faire changer d'avis Lauren. Et si je ne peux pas, je vais... me comporter en homme et...

Joey recule Michael

Michael: Qu'est-ce que tu fais ?

Joey: Je pourrais vous poser la même question, monsieur !

Scène 7 : Le plateau de Deep Powder



Joey: Salut Katie !

Katie: Joey. J'ai lu le script, je suis désolée. On peut aller dans ma loge et je pourrais te remonter le moral.

Joey: Une autre fois ce serait génial, mais je ne suis pas d'humeur maintenant. Tu me comprends, hein ?

Katie: Non.

Joey: Oh, Je t'adore.

Katie part – Gunnar arrive

Gunnar: Le mort... (il mime une explosion)

Joey: Très drôle, Gunnar. Tu sais, t'as même pas de personnage.

Gunnar: Au moins mon non-personnage est en vie.

Gunnar s'en va

Joey: Ne jamais essayer d'être plus malin que Gunnar. Lauren. Bonjour. Ecoute... J'ai lu le script et je voudrais te dire : s'il te plait, me tue pas !

Lauren: Mais tu n'as pas lu la dernière page, tu ne meurs peut-être pas.

Joey: Vraiment ?

Lauren: Mais probablement.

Joey: Je sais que tu cherchais un gros rebondissement, mais il y en a d'autres, par exemple Charlie, dans cette scène. Il pourrait mourir.

Lauren: C'est une idée intéressante. Pourquoi pas te présenter Charlie ?

Joey: Oh, oui.

Ils se dirigent vers un petit garçon

Lauren: Joey, c'est Sawyer. Il joue le rôle de Charlie.

Sawyer: J'ai 8 ans. Je vais à l'école à la maison.

Joey: Il est adorable. Vous n'allez pas le faire mourir. Et merde !

Sawyer: C'est un gros mot. Vous devez mettre une pièce dans le pot.

Ils laissent Sawyer

Joey: Ah, ouais, qu'est ce qu'il est mignon. Laissez moi vous dire comment on peut tuer le gamin.

Lauren: Quoi ?

Joey: Mais oui, c'est tellement dingue que personne ne va s'en douter. Je sais, je ne suis pas scénariste, mais et si ce gamin était un espion russe, hein ? Et je l'attache à la bombe, je cours, et je suis là: "mange-la, cette bombe, Commie !" ?

Lauren: Je ne pense pas. Excuse-moi.

Lauren s'en va – Joey s'assoit et remarque que Charlie se tient à côté de lui

Charlie
: Pourquoi cette mélancolie, mon ami ?

Joey: Hé, Sawyer, tu veux jouer à un jeu ? Va voir la productrice et dis-lui qu'elle a laissé son four allumé.

Scène 8 : Appartement de Joey et Michael – Michael et Alex regardent la télé



Alex
: Oh, mon Dieu, ce que j'aimerais être Oprah !

Michael: (en se moquant) Moi aussi.

Gina arrive avec une grosse boite


Gina: Des nouvelles de Joey ?

Michael: Non, pas encore. Qu'est ce qu'il y a dans cette boite ?

Gina: Et bien, comme Joey va sûrement être viré, j'ai pensé qu'on pourrait lui faire la surprise de décorer l'appartement pour Noël.

Michael: Ce sont nos vieilles décorations ? Ca fait longtemps que je ne les avais pas vues.

Gina: C'est parce que ça fait un bail qu'on n'avait pas eu un enfant pour qui décorer, mais maintenant on en a un nouveau : Joey !

Alex: Oh ! Quand il rentrera et verra l'appartement tout décoré, pensez à son petit minois qui va s'illuminer.

Gina et Michael commencent à sortir ce qu'il y a dans la boite

Gina: Oh, c'était ta première décoration.

Michael: Oh, mon Dieu.

Gina: Un globe de neige.

Michael: Une bouteille de tequila ?

Gina: Essaye donc de monter un tricycle sans homme, toi !

Michael: Je suis désolé. Hum, maman, c'est super mais, si tu veux faire ça, tu devrais mettre le paquet. Fais les choses en grand.

Gina: Comme quoi ?

Alex: Eh bien, je sais qu'il aimerait une crèche faite avec des singes, et un écureuil comme petit Jésus.

Michael: Comment tu sais ça ?

Alex: C'était une des choses de sa liste.

Alex lui tend la liste

Gina: Oh, c'est parfait ! On peut savoir exactement ce qu'il veut.

Michael: Voyons ça. Pourquoi est-ce qu'il veut des nains ?

Gina: Hmm, il les confond avec les elfes, depuis tout petit. Ouais, il y a des choses qu'on peut faire.

Michael: Mm-hmm.

Gina: Il veut des chanteurs de Noël ! Est-ce qu'on connaît quelqu'un qui sait chanter ?

Alex: (elle chante faux) Douce nuit...

Gina: Ok, pas de chanteurs !


Scène 9: le plateau de Deep Powder



Lauren: Ok tout le monde, on est prêt à tourner la scène de la bombe.

Joey: Heu, écoute, Lauren, je ne veux pas faire un caprice de star, mais cette scène ne sera pas créative de mon point de vue.

Lauren: Joey, s'il te plait, met toi en place.

Joey: Ok, est-ce que, est-ce que je peux juste prendre un moment ?

Lauren: Oui, oui. Vous savez quoi ? Tout le monde, rassemblons-nous, prenons un instant et faisons un tonnerre d'applaudissement à Joey Tribbiani. C'était très sympa de travailler avec lui.

Tout le monde applaudit – Gunnar imite le bruit d'une explosion une nouvelle fois

Lauren: Ok, commençons maintenant.

Joey: Mais je ne sais pas quoi faire à la fin. Tu ne m'as pas laissé lire la dernière page.

Lauren
: Oh, c'est assez évident ce qu'il se passe à la fin. Et ensuite celui qui s'occupe des effets spéciaux prend la suite.

Joey: Pour amener le dinosaure qui me mettra en sécurité, n'est-ce pas ?

Lauren: Très bien, et ça tourne. Et balancez la neige.

Marker: Deep Powder, Scène 58, prise 1.

Lauren: Et… action !

Charlie: Je t'en prie, Captain Powder ! Tu dois t'en aller. La bombe va exploser.

Joey: Non, je dois faire face. Va-t'en, Charlie. Ta vie est plus importante que la mienne.

Charlie part

Joey: Eh bien, on dirait que c'est juste toi et moi maintenant, Powder Mountain. Si je ne m'en sors pas vivant, ça n'aura pas vraiment d'importance, parce que tout ce qui importe c'est que (ironique) la montagne survive.

Lauren: Maintenant, coupe le câble.

Joey coupe le câble

Lauren: Et la bombe n'a pas explosé. Réagis maintenant.

Joey: Quoi ? Elle n'a pas explosé ? Oh, mon Dieu ! Je suis vivant ! Je n'arrive pas à y croire ! J'ai réussi !

Gunnar a l'air déçu - Katie et Bodie sourient

Lauren: C'est génial, Joey. Continue. On peut l'utiliser.

Joey: Oh, oh, génial ! Le ciel est plus bleu ! La neige est plus blanche ! Joey est de retour ! Prend ça dans la tronche, bombe !

Lauren: Et coupez !

Joey: Je suis tellement soulagé ! Je pensais vraiment que j'allais mourir.

Lauren
: Tu as très bien joué.

Joey: Attends une minute. Tu t'es jouée de moi pour te venger de la conférence de presse ?

Lauren: Quoi, moi ? Me jouer de mon acteur le plus sexy ?

Joey: Ouais, tu ne ferais jamais ça.

Lauren: Eh bien, bon retour à Powder Mountain !

Joey: Merci. Et si on s'étreignait ?

Lauren: Et si on se faisait juste un signe de la main ?

Ils se font un signe de la main

Scène 10 : La cour – Michael, Gina, et Alex – Joey arrive



Joey: Hé, devinez quoi ? Bonne nouvelle ! Je ne suis pas mort !

Ils le félicitent

Joey: Oui, oui, si on sortait pour fêter ça.

Gina: Entrons dans l'appartement d'abord.

Joey: Non, non, on va s'ennuyer ici. Allons faire quelque chose de spécial.

Gina: Peut être qu'il y a quelque chose de spécial à l'intérieur.

Joey: Non, non, allez, on sort.

Gina: Rentre dans ce putain d'appartement !

Ils entrent tous – Tout est décoré

Joey: (surpris) Oh, mon Dieu !

Alex: Oh, regardez son petit minois !

Joey: Les copains, c'est magnifique ici. Je n'arrive pas à croire que vous ayez fait ça.

Gina: On ne pouvait pas tout faire sur ta liste, mais ont t'a eu ton bonhomme de neige gonflable.

Alex: Et un père Noël qui danse.

Alex allume le père Noël qui danse

Joey: Hé !

Michael: Et Joey...

Michael prend deux elfes

Joey: Des nains !

Gina: Et prends donc du lait de poule.

Joey: Oh.

Gina: Et prends donc du lait de poule.

Joey: Ah. J'ai enfin l'impression que c'est Noël, vous voyez ? C'est vraiment unique. Je vais garder mon job. Je suis entouré par mes amis et ma famille. C'est comme ce que je disais dans cette pub allemande pour la bière de Noël : “Das ist ein gut Christmas Bier !”


Scène 11 : Bureau de Lauren



Lauren: Donc voilà en gros l'histoire pour le prochain épisode. Des questions ?

Joey: Oui, j'avais envie de te demander puisque tu n'as fait mourir ni Bodie ni moi, tu as encore besoin d'un renversement de situation ?

Lauren: J'ai un renversement de situation. Il y a quelqu'un qui s'est encore plus mal comporté que toi.

Gunnar entre

Gunnar: Hé, jolie poupée ! Tu voulais me voir ?

Lauren: Oui, Gunnar, tu es prêt à tourner cette scène ?

Gunnar: J'étais déjà prêt à ma naissance, bébé. Hé, le mort ! Devine qui a finalement obtenu un personnage ? Je suis inspecteur de pales d'hélicoptère. Et je vais les inspecter bourré.

Lauren: Joey, ça t'intéresse de venir voir cette scène ?

Joey: Je pense que je pourrais apprécier, Lauren.

Scene 1: Joey and Michael's Apartment - Joey and Alex

Alex: Joey, it's late. What's the tenant emergency?

Joey: Look, I swear it's important. It is so warm in L.A. that I am not feeling the Christmas spirit.

Alex: Okay, my beeper is for emergencies! Okay? It is not for talking about the holidays, or for when you're in the hot tub and cant reach a towel, or for when your out of jelly.

Joey: But you brought the jelly, right?

Alex: Yes.

Joey: Ok now, uh, I just have a few simple ideas on how to make the apartment more festive. You don’t have to do anything. I just need your approval.

Alex: Okay.

Joey: Can I dress your cat like a reindeer?

Alex: No.

Joey: I’m sorry, may I dress your cat like a reindeer?

Alex: No.

Joey: Okay, alright. When do you freeze the hot tub for skating?

Alex: Never. That’s impossible.

Joey: Impossible, or Mmm, possible?

Alex: Ok, why don’t you let me look at your list and I can tell you what you can do?

Joey hands Alex the list

Alex: No. No. I don’t even know what a live snow man is. That is offensive to non-Christians. And that is offensive to everyone.

Joey: Oh, come on. You gotta give me something.

Alex: Well, you can do this - get a tree and some lights.

Joey: Alright, well that’s a start. Look, I know I’m all worked up about it but it's my first holiday season in L.A. and it just doesn’t feel right. Okay? So we have to all work that much harder to make it special. It's like I said when I was in A Christmas Carol, "Figgy pudding, figgy puddin for sale." I had a really small part.


Opening Credits

Scene 2: The Deep Powder Building


Joey
: Hi, I’m Joey Tribbiani. I have a meeting with the executive producer.

Tracy: I’m Tracy, Lauren’s assistant.

Joey: Oh, uh, who’s Lauren?

Tracy: The executive producer..

Joey: Oh, right. Sorry, I’m a little nervous. It’s nice to meet you, Lauren.

Tracy: Uh, why don’t you just go in.

Joey enters Lauren’s office

Joey: Hey.

Lauren: Hi.

Joey: Wow, you’re the executive producer? Good thing I didn’t see you outside. I probably would’ve hit on you.

Lauren: You did. Before one of your auditions, you asked me if I wanted to go back to your place and.. split a candy bar?

Joey: You were smart to say no. There was no candy bar.

Lauren: We haven’t been formerly introduced. I’m Lauren Beck, and I’m thrilled to be working with you.

Lauren puts a tissue on her hand, and shakes hands with Joey

Joey: Oh yeah, oh. Um, I’m sorry. What’s the deal with the tissue?

Lauren: Oh, I’m a little compulsive, especially when I get nervous.

Joey: Oh hey, that’s totally normal. I’m compulsive too. Like, I wash my hands almost every day.

Lauren: It used to be much worse. When I came in the office I had to open and close the drawers a hundred times and then I’d constantly run home and check if the oven was off.

Joey: Hey, that’s actually a good idea. I have an aunt. She left her oven on – burned her house down. She lost everything.

Lauren gets on the intercom

Lauren
: (Yelling) Tracy, I’m gonna need you to go back to my house and check the oven again.

Joey: You know, if you left it on, it’s probably already too late.

Lauren: What are you doing? Listen, the reason I called you in is we’re having a press junket, and I’m gonna need you to be front and center as our sexiest cast member.

Joey: I bet you say that to all the cast members.

Lauren: Yes, I do. Anyway, they’re gonna ask you some questions. Just be polite and charming. You know, you might want to think of some funny material.

Joey: Ooh, how about this, “What is the deal with the kiwi? Huh? Is it a fruit? is it a vegetable? I mean come on!”

Lauren: It’s a fruit.

Joey: Oh.

Lauren: Anyway, you’ll do great. And we just got the first script, and it’s amazing. There’s some twists in here that’ll blow your mind.

Joey: Oh really, can I take it?

Joey picks up the script

Lauren: Uh, just keep it between us because you’re the first one to see it.

Joey: Is that because I’m the sexiest cast member?

Lauren: No, it’s because you got your germs on it and I don’t want it back.


Scene 3: A Christmas Tree Farm – Joey, Gina, and Michael. Joey's dressed in winter clothes

Joey: God, I’m so hot.

Michael: Then take off the hat and the parka.

Joey: No, this is what I’ve worn every time I picked out a good tree. When people see you guys dressed like that, you know what they think? They think “These people have no Christmas spirit.” You know what they think when they see me?

Gina: That guy from Days of Our Lives is homeless?

Joey: I’m sorry, but I am trying to get into the holiday spirit, okay? Is this how you normally buy a tree, in summer clothes?

Gina: Actually, we haven’t gotten a tree since Michael was little.

Joey: What? Why not?

Gina: Christmas is only fun when you have kids and they believe in that Christmas magic. He figured out the whole deal with Santa when he was three.

Michael: Yeah, it’s just basic math. It would be impossible for Santa to visit all the children of the world in one night even in if you assume a generous 50% naughty rate.

Joey: Well, those of us who love Christmas are not gonna let you and math and you’re friend, the sun, ruin our hoiliday. (Yelling) Are we people?!

Gina: Joey, why are you shouting?

Joey: Am I shouting? I think I’m having a stroke.

Michael: Can we please just choose a tree and get out of here?

Joey: Fine. (Walks up to a man) Greetings, woodsman. So, what are we looking at here – Douglas fir or spruce?

Man: I don’t know, I’m just a stock boy at the supermarket.

Gina: Oh, do you carry a fortified wine called, “The Fist?”

Joey: Gina, focus! Okay? Let’s take a look at these things.

Joey walks around looking at different trees

Joey: No. No. No, this one’s trying too hard.

Gina: Oh, pick one. What’s the difference? It’s just gonna die.

Joey: Oh, well, you could say the same thing about Michael here, but you don’t love him any less. Huh? Look, this tree has gotta be perfect. It’s my favorite thing about Christmas… except for Rudolph.

Michael: Okay, all right, let’s just assume for a second that a nose can glow. On order to produce enough light to actually guide a sleigh-

Joey: Shut it! You are ruining Christmas for all these little kids.

Joey points to the miniature trees

Gina: What kids? Are you talking about the trees?

Joey blinks

Joey
: I got to find some shade.


Scene 4: The Press Junket’s Waiting Room

Joey: Hey. Sorry I’m late. The press junket hasn’t started already, has it? I had to buy a Christmas tree.

Lauren: Is there more to this excuse?

Joey: No.

Lauren: Wow. So, let me introduce you to the cast. This of course is Katie, your daughter.

Katie: Hey sexy, we still need to get that drink.

Lauren: You two won’t be sitting next to each other. This is Bodie. He plays a ski instructor.

Bodie: ‘Sup?

Joey: Hey, I’m Joey Tribbiani.

Bodie: Oh man, I love you!

Joey: Oh, you know me from Days of Our Lives.

Bodie: No, I just think you’re awesome!

Lauren: Uh, this is Gunnar. We don’t know what role he’s playing but.. he’s hot.

Gunnar: Guilty.

Lady: Lauren, they want to start.

Lauren: Okay, let’s go.

Joey: Uh, Lauren. Lauren, quick thing. Listen uh, these kids are all newbies, and I’m an old pro, so should we come up with a signal in case you think I’m being too charismatic and blowing someone else off the stage?

Lauren: Good idea. How’s this for a signal?

Lauren makes a gagging gesture

Joey: Nice. Yeah, okay.

They enter the room where the press junket is being held

Lauren: All right, ladies and gentlemen, my name is Lauren Beck, and I’m executive producer of Deep Powder-

Joey: Yeah!

Joey realizes no one else is applauding - he gets quiet

Lauren: It’s my pleasure to present the cast. So let’s open the floor to questions.

Reporter 1: This question’s for Bodie Blair. If you could say one thing to your public, what would it be?

Bodie: ‘Sup, public?

Reporter 1
: Thank you.

Reporter 2: HI, this is for Katie Harper. Katie, what are your hobbies?

Katie: I’m into erotic art.

Joey: Uh, I have a couple of follow up questions related to that.

Lauren elbows Joey

Joey: Ow! It can wait ‘til later.

Reporter 3: Mr. Tribbiani, you got your start in theater. I have a question related to that.

Joey: Ah, hit me.

Reporter 3: Dramaturgically speaking, Deep Powder is clearly a rehashing of the Lear paradigm combined with elements of Aristophanes, and of course, it goes without saying, Sheridan. Will this source material inform your portrayal of the patriarch?

Joey: (Confused) What?!

Reporter 3: The classics do permeate all modern media. I mean, surely this will color your realization of the character.

Joey: Geez, what magazine is this lady from?

Lauren stares at Joey

Reporter 3: Is there anything you can tell us about the show?

Joey: Well, yeah. Yeah, I could do that. I just read the first episode, and there are some plot twists in there that will blow your mind. Like, in the first episode, this guy dies! (Points to Bodie)

All the reporters quickly start writing in their notebooks

Bodie: I die?! I just bought a Ferrari!

Lauren: Joey, that was supposed to be a surprise.

Joey: Oh uh, Okay, I’m gonna have to collect all your little notebooks.


Scene 5: Lauren’s Office

Lauren: (Slamming drawers) 98, 99, 100! Thanks for this Joey! (She goes to another drawer) 1, 2-

Joey: Lauren, Lauren, Lauren, look. I am so sorry I screwed up the plot twist. I panicked.

Lauren: Didn’t they ever have press junkets on Days of Our Lives?

Joey: Yeah, but the producer always forgot to tell me about them. That’s good producing.

Lauren
: I’m just really disappointed, Joey. I was really counting on you. You’re our most experienced actor, and you’re the patriarch.

Joey: Hey, hey. We’re all Americans here.

Lauren: I want you to understand that what you did affects a lot of people. We’re gonna have to throw out the script now, and I’m gonna be up all night with the writers trying to come up with a new plot twist.

Joey: So you’re not gonna kill Bodie?

Lauren: No, which is a shame, because his transition from professional skateboarding to acting hasn’t been as smooth as I’d hoped.

Joey: Lauren, I’m so sorry. Look, I screwed up, but hey, on the bright side, I helped you forget about your oven.

Lauren gets on the intercom

Lauren: (Yelling) Tracy!

Joey: I’ll tell her on the way out.


Scene 6: Joey and Michael’s House – Joey is decorating a tree – Gina and Michael Enter

Joey: Hey, guys. Check it out. I got the perfect tree. It smells like Christmas when we were kids, and the girl selling it had crazy low jeans on.

Gina: And I found a store down by the airport that carries “The Fist

Joey: Hey!

Michael: So are you feeling better about the press conference thing?

Joey: My boss was pretty mad at me, but I’m trying not to let it get me down, you know? I mean, it is the holiday season. And as I said in A Christmas Carol, (Speaking in a bad cockney accent) “Oy, a sixpence, Guv’nor! Thank you kindly!”

Michael: Oh, hey, Joey, looks like they sent you a new script.

Joey: Oh, great. All right. I’ll start studying my lines now. Since I screwed up, I really need to impress my boss.

Gina: So now that they can’t kill Bodie, what’s the new twist?

Joey: Oh, well, Lauren wouldn’t tell me, but if she’s as talented as she is crazy, it’s gonna be good, yeah. (Looking at the script) Uh.. oh, cool. I’m in the last scene.

Gina: Oh good for you, what are you doing?

Joey: Uhh.. ooh, I’m up on a cliff. And I’m defusing a bomb! That sounds dangerous! (Realizing) Oh my God! I’m the plot twist! I can’t believe they’re going to kill me.

Michael: Are you sure? Does the bomb actually go off?

Joey: Uh, well, I ddon’t know. Let’s see. The end is..

Joey flips to the last page

Joey
: (Reading) “The last page will not be distributed due to Joey Tribbiani - based security reasons.” Oh, this is so bad!

Gina: No, no, no. Calm down. People want to fire me all the time, and there’s a real easy way to get out of it.

Joey: How?

Gina: By falsely accusing them of sexual harassment. Here’s a little move I like to call, “The Reverse.”

Gina backs up to Michael, and puts his hand on her butt

Gina: (Gasps) How dare you! I will see you in court! See?

Michael: Actually, “The Reverse” paid for my space camp.

Joey: Gina, I am not gonna do that. Ugh, why couldn’t that reporter have asked me something I could answer? I knew I should’ve talked about the kiwi!

Michael: Joey, maybe you’re over reacting. There’s another character in the bomb scene with you; this guy, Charlie. Maybe they’ll kill him off.

Joey: Maybe, yeah. All right. Ok, I’m gonna go down to the set early and see if I can change Lauren’s mind. If I can’t change her mind, I’ll just- I’ll just take it like a man and..

Joey backs into Michael


Michael: What are you doing?

Joey: I could ask the same question of you, sir!


Scene 7: The set of Deep Powder

Joey: Hey, Katie.

Katie: Joey. I read the script. I’m sorry. Maybe we can go back to my dressing room and I can cheer you up.

Joey: Oh boy, any other time that would be great, but I’m really not in the right place for that right now. You understand, don’t you?

Katie: No.

Joey: Oh, I like you.

Katie Leaves – Gunnar Enters

Gunnar
: Hey, Dead-o. (Imitates an explosion)

Joey: Haha, very funny, Gunnar. You know, you don’t even have a character.

Gunnar: Yeah well, at least my none-character’s alive.

Gunnar Leaves

Joey: Should never try to match wits with Gunnar. Uh, hey, Lauren. Look, I just read the script, and I just want to say please, please don’t kill me.

Lauren: But you haven’t read the last page. You might not die.

Joey: Really?

Lauren: But you probably do.

Joey: All right, I know you’re looking for a big plot twist, but there’s another guy, Charlie, in the scene with me. Maybe he could die.

Lauren
: That’s an interesting idea. Why don’t I introduce you to Charlie?

Joey: Oh, yeah.

They walk over to a little boy

Lauren: Joey, this is Sawyer. He’s playing Charlie.

Sawyer: I’m eight. I’m home-schooled.

Joey: He’s adorable. You’re not gonna kill him. Aw crap!

Sawyer: That’s a swear word. Put a quarter in the jar.

They walk away from Sawyer

Joey: Oh, yeah, what a cutie. Let me make the case for killing the kid.

Lauren: What?

Joey: Yeah, it’s so crazy. No one would see it coming. Now I’m not a writer, but what if this kid is, like, a Russian spy, yeah? And I tie him to the bomb and I run, and I’m all “Eat bomb, Commie!” Huh?

Lauren: I don’t think so. Excuse me.

Lauren Leaves – Joey sits down and sees Charlie standing next to him

Charlie: Why so glum, chum?

Joey: Hey, Sawyer. You wanna play a game? Go over to the producer lady and tell her she left her oven on.


Scene 8: Joey and Michael’s House – Michael and Alex watching TV

Alex: Oh, God, I wish I was Oprah.

Michael: (Scoffs) Me, too.

Gina Enters carrying a big box

Gina: Any word from Joey yet?

Michael: No, not yet. What’s in the box?

Gina
: Well, it seems like Joey’s about to be fired, so I thought we could surprise him by decorating the place for Christmas.

Michael: Are these our old ornaments? I haven’t seen these in a long time.

Gina: That’s because it’s been a while since we’ve had a child to decorate for, but now we do; Joey!

Alex: Oh, when he comes home and sees this place all decorated just think how his little face will light up.

Gina and Michael start pulling things out of the box

Gina: Oh, it’s your first ornament.

Michael: Oh, my God.

Gina: A snow globe.

Michael: A bottle of tequila?

Gina: You try putting together a tricycle without a man around.

Michael: Um, mom, this is fine. But if you’re going to do this, you should go all out. Do something big.

Gina: Like what?

Alex: Well, I know he’d like an all-monkey manger scene with a squirrel baby Jesus.

Michael: How do you know that?

Alex: It was one of the things on his list.

Alex hands them the list

Gina: Oh, this is perfect. We can find out exactly what he wants.

Michael: All right, why does he want gypsies?

Gina: Hmm, he gets them confused with elves; always has. Yeah, but there is some stuff on here we can do.

Michael: Mm-hmm.

Gina: Oh, he wants carolers. Do we know anyone who can sing?

Alex: (Singing tunelessly) Siiiiilent N-

Gina: Okay, no carolers!


Scene 9: The set of Deep Powder

Lauren: Okay everybody, we’re ready to shoot the bomb scene.

Joey: Uh, listen, Lauren, I don’t want to pull a star trip right now, but this scene doesn’t work for me creatively.

Lauren: Joey, please take your mark.

Joey: You know what, can I just- can I take a second?

Lauren: Yeah, yeah. Everybody let’s all gather round and take a second, and give a round of applause to Joey Tribbiani. It’s been great working with him.

Everyone applauds – Gunnar imitates an explosion again

Lauren: Okay, let’s get started.

Joey: Oh, but-but, I don’t know what to do at the end. You didn’t let me read the last page.

Lauren: Oh, it’s pretty clear what happens in the end. And then the special effects guys take over.

Joey: And then bring in the dinosaur that carries me to safety?

Lauren: All right, and rolling. And cue the snow.

Marker: Deep Powder, Scene 58, Take 1.

Lauren: And… action!

Charlie: Come on, Captain Powder. You gotta run! That bomb’s gonna ‘splode!

Joey: No, I have to see this through. You run, Charlie. (Sarcastically) You’re lifes more important than mine.

Charlie Leaves

Joey: Well, I guess it’s just you and me now, Powder Mountain. If I don’t make it out of this alive, it doesn’t really matter, because all that matters (Sarcastically) is that the mountain lives on.

Lauren: Now cut the wire.

Joey cuts the wire

Lauren: And the bomb doesn’t explode. Now react.

Joey: What? It didn’t go off? Oh, my God, I’m alive! I can’t believe I did it!

Gunnar looks mad - Katie and Bodie smile

Lauren: This is great Joey, we can use this, keep going.

Joey: Oh, oh, great! The sky is bluer the snow is whiter. Joey’s back! Suck it bomb!

Lauren: And cut!

Joey: I am so relieved! I really thought I was gonna die.

Lauren: You have a great performance.

Joey: Wait a minute. You were messing with me to get back at me from the press conference?

Lauren: What, me? Mess with my sexiest cast member?

Joey: Yeah, you wouldn’t do that.

Lauren: Well, welcome back to Powder Mountain.

Joey: Thank you. How ‘bout a hug?

Lauren: How ‘bout just a wave?

They wave


Scene 10: The Courtyard – Michael, Gina, and Alex – Joey Enters

Joey: Hey, guys. Guess what? Great news. I didn’t die!

They all congratulate him

Joey: Yeah, yeah, let’s go out and celebrate.

Gina: Let’s go in the apartment first.

Joey: No, no, it’s boring in there. Let’s go do something special.

Gina: Maybe there’s something special in the apartment.

Joey: No, no, let’s go out.

Gina: Get in the damn apartment!

They all go inside – It’s all decorated

Joey: (Gasps) Oh, my God!

Alex: Oh, look at his little face!

Joey: You guys, it looks fantastic in here. I can’t believe you did this.

Gina: We couldn’t get you everything on your list, but we got you an inflatable snowman.

Alex: And a dancing Santa.

Alex turns on the dancing Santa

Joey: Hey!

Michael: And Joey..

Michael picks up two elves

Joey: Gypsies!

Gina: Here, have some eggnog.

Joey: Oh.

Gina: I spiked it with The Fist.

Joey: Ah.. (He hands it back to Gina) I am finally feeling like it’s Christmas, you know? This is really special. I get to keep my job. I’m surrounded by friends and family. It’s like I said in that holiday beer commercial that only aired in Germany, “Das ist ein gut Christmas Bier!”


Scene 11: Lauren’s Office

Lauren: So that’s basically the plot for the next episode. Any questions?

Joey: Uh, yeah. I’ve been meaning to ask you, so since you didn’t kill Bodie and you didn’t kill me, do you still need a plot twist?

Lauren: Oh, I have a plot twist. There was somebody actually who behaved even worse than you did.

Gunnar Enters

Gunnar: Hey, sweet mama. You wanted to see me?

Lauren: Yeah, Gunnar, are you ready to shoot this scene?

Gunnar: I was born ready, baby. Hey Dead-o. Guess who finally got a character? I’m a helicopter blade inspector. And I get to play it drunk.

Lauren: Joey, would you care to come watch this scene?

Joey: I think I’d like that Lauren.

Kikavu ?

Au total, 10 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Sevnol 
22.09.2020 vers 18h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

James723 
30.12.2016 vers 23h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

elyxir 
Date inconnue

ilimilie 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

chrisss37 
James723 
mamynicky 
Ne manque pas...
Activité récente

Suite de mots
Hier à 16:56

Actualités
Départ

Départ
Après plus de 10 ans au service du quartier, je vous annonce que je quitte mon poste. Le 23 octobre...

Christina Ricci est enceinte

Christina Ricci est enceinte
L'actrice Christina Ricci (Mary Teresa) est enceinte de son deuxième enfant. Après s'être séparée de...

Calendrier

Calendrier
Le calendrier du mois de juillet est disponible sur l'éditorial. J'espère qu'il vous plaira....

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui, 26 juin, c'est l'anniversaire de Matt Letscher (Eric). Il fête ses 51 ans. Joyeux...

Matrix 4

Matrix 4
L'actrice Christina Ricci (Mary Teresa) est au casting du film Matrix 4, tourné en novembre dernier,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Locksley, Avant-hier à 16:11

Avis aux collectionneurs d'HypnoCards : l'HypnoBoutique vous offre un cadeau surprise. Rendez-vous à l'Accueil pour le découvrir !

diana62800, Avant-hier à 19:49

Le quartier 'The Secret Life of The American Teenager' fait peau neuve avec un tout nouveau design, venez donner votre avis

diana62800, Avant-hier à 19:50

Merci d'avance

Luna25, Hier à 11:20

Salut, il y a de nouveau sondage chez Legends of Tomorrow et Reign.

Locksley, Hier à 16:17

Bienvenue au quartier Bridgerton dans la citadelle ! Bonne inauguration à albi !

Viens chatter !